Veuillez saisir au moins 2 caractères

Veuillez saisir une adresse email valide

Accueil › Institutions
12 SEPT
2017
 Report de la rencontre de la Maison Commune....

Un deuil brutal vient d’affecter la communauté scolaire et la commune de Saint Pierre d’Aurillac (voir communiqué ci-dessous). La « rencontre de la maison commune » prévue vendredi 15 septembre sur le thème de l’Education  est donc reportée à une date ultérieure.

Report de la rencontre de la Maison Commune....

Un deuil brutal vient d’affecter la communauté scolaire et la commune de Saint Pierre d’Aurillac (voir communiqué ci-dessous). La « rencontre de la maison commune » prévue vendredi 15 septembre sur le thème de l’Education  est donc reportée à une date ultérieure.

 

Communiqué

« Nous avons appris avec tristesse le décès de Laurence PERDRIX notre directrice d’école et enseignante de la classe de CM1.

Une prise en charge psychologique a été mise en place dès hier soir par la Municipalité et l'Association Vacances Loisirs pour les enfants fréquentant l’accueil périscolaire.

Parallèlement l’Inspection de l’Éducation Nationale a mis en place un accueil spécifique pour les enfants. Aujourd’hui à l’école une assistante sociale, 2 conseillers pédagogiques et 2 psychologues scolaires seront présents jusqu’à 16h30.

Si les enfants présentent le besoin de parler ou que les parents aient besoin de conseils, le dispositif déployé reste à votre disposition toute la journée dans l’école.

 

Tout notre soutien et nos pensées vont vers la famille de Laurence, l’équipe enseignante et les élèves. »



Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
10 SEPT
2017
 La Maison Commune
Je vous invite personnellement à un  espace de dialogue  proposé par les communistes des coteaux macariens pour  ré-apprendre à faire des additions et des multiplications alternatives sans retenue...

 

La Maison Commune

Je vous invite personnellement à un  espace de dialogue  proposé par les communistes des coteaux macariens pour  ré-apprendre à faire des additions et des multiplications alternatives sans retenue..

 

 



Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
04 SEPT
2017
 Léon et le code du travail

J’ai toujours quelques scrupules à vous donner des nouvelles de Léon depuis que j’ai lu dans la presse il y a une dizaine d’années que le directeur de la communication de Xavier Bertrand  lui avait conseillé à beaucoup parler de son chien dans les magazines « people »..


Léon et le code du travail

J’ai toujours quelques scrupules à vous donner des nouvelles de Léon depuis que j’ai lu dans la presse il y a une dizaine d’années que le directeur de la communication de Xavier Bertrand  lui avait conseillé à beaucoup parler de son chien dans les magazines « people ».

 

 

Ajoutons que notre président Macron, expert incontesté et incontestable en communication vient tout juste de  récidiver avec un « croisé labrador » recueilli  dans un refuge. Tout cela  pour prouver selon les spécialistes « qu’il est humain et peut faire preuve de compassion » (je parle bien sûr du président pas du chien).

 

 

http://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/5350/reader/reader.html#!preferred/1/package/5350/pub/7369/page/3

 

 

 C’est donc avec beaucoup de scrupules que je vous transmets ces deux photos de Léon prises ce week-end.

 

 

 

 

Mon chien adoré admire de bon matin le lever de soleil sur la Garonne près de cette halte nautique  remise en état par des volontaires internationaux.

Sensible à l’attrait du lieu et à cette réalisation solidaire, Léon ne compte pas les ragondins comme Christian Seguin a cru bon de l’écrire par le passé dans sud-ouest.. http://michelu.elunet.net/wp-content/uploads/sites/25/2015/02/SO-07-02-2015-Michel-Hilaire.pdf

Non...comme toujours, Léon réfléchit ! Certainement d’ailleurs sur l’évolution du code du travail !

Il se pose à mon avis, assis sur son postérieur, les trois mêmes questions fondamentales que se posent des millions de français :

  1. Est-il vrai, comme le disent le patronat et le gouvernement que  licencier plus facilement va créer plus d’emploi ?
  2. Si l’économie, l’environnement  et  le social se dégradent depuis quelques années est-ce parce que l’on n’est pas allé assez loin  dans la précarité, les bas salaires et le libéralisme ou parce que l’on est allé trop loin?
  3. Qui faut-il protéger grâce au le code du travail :  l’employé ou l’employeur ?

Léon réfléchit. Je vous invite à réfléchir avec lui... enfin... je voulais dire à réfléchir ensemble !




Commentaires ( 3 )


Claude le 04 sept à 10:56
Moi, j'ai bien réfléchi et depuis longtemps, le 12 septembre j'irai voir à Bordeaux si la Garonne coule encore et vers la République je trouverai d'autres retraités et puis le 23 septembre j'irais voir si la Seine coule toujours dans le même sens, direction la Bastilles.
Pour moi et mon épouse, excuse moi je n'ai plus de chien, le code du travail et l'ensemble des ordonnances nous imposent d'agir ensemble. On se verra la-bas à plus.


Françoise Meynard le 04 sept à 19:14
Eh bien , comme Léon, je suis songeuse... car le code du travail qui pour Léon pourrait s'appeler code de la gamelle, me semble tomber en désuétude...
Au départ ce code était simple:coordonner le travail entre employeur et employé, pour Léon, je suis sympa, fais ce qu'on me demande et on me garantit le gite, le couvert , des bons soins si je suis malade et en guise de congés payés, quelques promenades.
Tout fout le camp mon brave Léon, maintenant, ce qui était globalement valable pour tous, ce discutera au coup par coup!
Selon que tu seras sympa et obéissant ou pas tu seras soigné, nourri, sorti...ou pas!
Tu devras obéir aux ordres de ton maître qui argumentera, qui bien sur ne fera aucune pression, il est si bon mais si tu n'es pas d'accord, tu dégageras, car Jupiter en a ainsi ordonnancé! trêve de plaisanterie, il faut mordre et ne pas se laisser faire ni le 12 ni le 23 Septembre il faut y aller, on s'en fout de savoir a quelle race tu appartiens il faut être nombreux!


moni33 le 07 sept à 20:22
Ah!!Au moins ce chien intelligent réfléchit à l'avenir des humains avec le futur code du travail façon Macron...pas comme certains ânes que j'ai entendu braire ce matin. Pendant que mes camarades et moi diffusions des tracts pour appeler à la manif du 12:" aller manifester.je n'ai pas que ça a faire!" ou encore:" je ne suis pas concerné!"...Bon !Bon!!!!Attends un peu mon gars!!!Tu vas pas braire pour rien!!!


Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
05 AOÛT
2017
 ça continue pareil comme avant...
« Il faut prendre l'argent là où il se trouve : chez les pauvres. D'accord, ils n'en ont pas beaucoup, mais ils sont si nombreux ! » disait Alphonse Allais. C’est bien la doctrine des gouvernements libéraux de ces dernières années....
ça continue pareil comme avant...
« Il faut prendre l'argent là où il se trouve : chez les pauvres. D'accord, ils n'en ont pas beaucoup, mais ils sont si nombreux ! » disait Alphonse Allais. C’est bien la doctrine des gouvernements libéraux de ces dernières années.

L’affaire des 5 euros d’APL est significative d’une continuité évidente : l’obsession de faire payer les plus modestes. Valls avait commencé le boulot de fourmi (ou plutôt de termite) en modifiant le calcul des prestations. Il avait inclus dans les revenus des prestataires le patrimoine immobilier au-dessus de 30 000 € ainsi que les livrets d’épargne (dont le livret A) et les assurances-vie considérant qu’ils rapportaient 3% ! Tout ça bien sûr pour diminuer les prestations. Ci-joint la pétition initiée à l’époque par la CNL.

https://www.change.org/p/emmanuelle-cosse-apl-rabot%C3%A9es?recruiter=75969920&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=autopublish&utm_term=autopublish

Rappelons pour la petite histoire que la ministre concernée était Emmanuelle Cosse, écologiste s’il en est . Elle avait milité pour la candidature de Rugy dans « la belle alliance » avant que celui-ci (comme le parjure Valls) ne  rejoigne les marcheurs en échange du perchoir.

Ian Brossat, adjoint communiste à la mairie de Paris porte un regard intéressant sur la question des APL:

http://www.lejdd.fr/politique/suppression-des-apl-le-gouvernement-fait-les-poches-aux-plus-pauvres-3395336

Finalement, « ça continue pareil comme avant », dirait ce cher Abel. Les hommes sont les mêmes, la politique est la même et la technique (l’art du rabotage successif) est semblable.

Avec toujours, les cascades d’effets collatéraux à peine cachés que les gouvernants ne peuvent pas ne pas connaître http://www.capital.fr/immobilier/50-000-familles-vont-perdre-leurs-apl-1238505

Et pendant ce temps...les shadocks pompaient...pompaient...plan social après plan social...stock-option après licenciements...

http://actu.orange.fr/france/le-jackpot-de-la-ministre-du-travail-fait-polemique-magic-CNT000000LoeWa.html

Les « affaires libérales » restent  donc les affaires....même... si l’on ne cite pas le journal « l’Humanité » comme lanceur d’alerte. (N’est pas « Canard enchaîné » qui veut). Pourtant, même la presse aux ordres reconnaît cependant avec une touchante pudeur que ces reventes d’actions ne sont pas illégales mais cependant immorales.

Quand on pense qu’avec la nouvelle loi travail XXL, le gouvernement veut, à la rentrée, échanger un rabot contre une tronçonneuse...je crois qu’il faut (se)  préparer à une rentrée en fanfare, notamment le 12 septembre...dans l’unité...c’est la seule issue possible !

Mais, pour l’instant , c'est les vacances, prenons des forces.

Pour ma part, à la demande de mon épouse, j’ai entamé les douze travaux d’Hercule qu’elle me réclame chaque été. Le premier est terminé, c’est la construction d’un poulailler pour « les déchets et les œufs » m’a-t-elle dit. OK ! On construit ! Maintenant on a même les deux poules qui partagent la même gamelle. On les a dénommées Brigitte et Julie.

 

 

 

Quel rapport me direz-vous avec la politique d’avant et celle de maintenant ? Brigitte et Julie ?

Cherchez bien...et bonnes vacances !

Vous ne trouvez pas. ?..Allez, un indice, à la manière du père Fourras...

« Si les poules avaient été trois , on aurait appelé la dernière Carla... »

 




Commentaires ( 2 )


POLO le 05 août à 11:45
Je sais pas si avec Brigitte tu auras des œufs...


Claude le 05 août à 16:19
Michel, pour clore le litige, tu en prends une de plus et tu pourra l'appeler Carla. Mais n'oublie pas si tu veux de la progéniture il !!!!avoir un coq. Et tu l'appelle Emmanuel!!!!


Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
28 JUIN
2017
 Existez... Résistez... Soyez utiles...
Je feuillette ce matin mon journal...

Tiens !... La calotte glacière fond de plus en plus vite... Pas possible !... le corps de 25 migrants en décomposition a été retrouvé sur le littoral près de Tripoli. ..Bon sang !... à l’Assemblée Nationale, un parjure de la « belle alliance populaire » est devenu président face à deux ex-députés socialistes avec le soutien presque unanime des députés « en marche ».

Existez... Résistez... Soyez utiles...

Je feuillette ce matin mon journal...

Tiens !... La calotte glacière fond de plus en plus vite... Pas possible !... le corps de 25 migrants en décomposition a été retrouvé sur le littoral prés de Tripoli... Bon sang !... à l’Assemblée Nationale, un parjure de la « belle alliance populaire » est devenu président face à deux ex-députés socialistes avec le soutien presque unanime des députés « en marche ». Fichtre !...... le TGV en panne bloque 5 heures durant les deux lignes principales entre Paris et Bordeaux... Ho my good !... Valls quitte le PS pour s’apparenter à LREM !

C’est pas mieux à la télé !...Incroyable !...des salariés qui en ont marre de n’être pas entendu mettent le feu à leur usine... http://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/creuse/la-souterraine/gms-salaries-menacent-incendier-usine-1287611.html

Tiens... par contre rien, aucune nouvelle des accidents de travail du jour, rien sur les centaines de personnes coincées dans la file d’attente des urgences !, Pas un mot sur les millions de français qui vont sauter le (ou les deux) repas du jour car on est le 28 et la paye, la pension, l’indemnité ne tombera que la semaine prochaine. Silence... sur les millions d’entre nous qui se demandent comment ils vont payer les «  traites du fin de mois » ou qui croisent les doigts pour que leur CDD soit reconduit...

Étrange et injuste monde où les plus modestes n’ont aucune place et devraient se résigner à des cascades de souffrance.

Pour retrouver un peu d’humanité et d’espoir, nous sentons tous qu’il nous appartient de se bouger, de résister et de faire preuve de solidarité au quotidien.

C’’est possible de différentes manières, chacun à sa façon.

J’ai pour ma part choisi de participer aux activités naissantes de l’antenne du Secours Populaire de Saint Pierre d’Aurillac, une association généraliste de l’action humanitaire qui redonne goût à l’action concrète de proximité de manière respectueuse et indépendante.

Je vous invite à soutenir son action et pourquoi pas à en devenir bénévole.

Tiens, par exemple, si vous avez une ou deux heures de libres, nous serons samedi 1er juillet devant LIDL Langon pour récolter des produits alimentaires de première nécessité que nous distribuerons ensuite à nos permanences de l’été.

Je vous appelle à participer à cette action, à donner un coup de main à la collecte et à donner un coup de pouce aux 80 personnes à qui nous fournissons une aide alimentaire.

Pour tout renseignement sur cette action ou à notre activité en général, donnez-moi vos coordonnées... il y a de la place (petite et/ou grande) pour tout le monde... !!!

Osez exister, osez résister, osez être utiles...on ne peut tout de même indéfiniment laisser faire... !!



Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
05 JUIN
2017
 Le crève coeur....

Je vis cette période d’élections législatives comme un abominable et interminable crève-cœur.

Alors qu’un rassemblement populaire semblait se dessiner et prendre forme avec le vote Mélenchon agglomérant des sensibilités diverses pour les présidentielles...Patatras ! Tout le monde repart aujourd’hui de son côté.

Le crève coeur....


 

Je vis cette période d’élections législatives comme un abominable et interminable crève-cœur.

Alors qu’un rassemblement populaire semblait se dessiner et prendre forme avec le vote Mélenchon agglomérant des sensibilités diverses pour les présidentielles...Patatras ! Tout le monde repart aujourd’hui de son côté.

Je vis cette période comme un abominable et interminable crève-cœur car...au lieu d’aller vers de nouvelles convergences dans les votes et les luttes,  c’est le chacun pour soi, le repli et la volonté d’hégémonie qui l’emporte. Je ne suis pas le seul à déplorer cette attitude...en témoigne cette prise de position du maire de Grenoble que je partage totalement sur le fond. http://www.liberation.fr/elections-presidentielle-legislatives-2017/2017/06/01/eric-piolle-melenchon-a-choisi-d-etre-caporal_1573906.

Alors que l’union d’une vraie gauche  était en marche autour du nom de Mélenchon ,  on en arrive même aujourd’hui à  ignorer les mots « socialisme , république et gauche » et on répugne à utiliser « oligarchie, capitalisme, libéralisme »...Silence, on recompose !

Dans la 12ème circonscription de la Gironde, c’est pire. Malgré la décision forte  du PCF qui n’a pas voulu ajouter de la division à la division et n’a pas présenté de candidat ... il est plus que prévisible que pas un candidat de gauche (tendance libérale !! ou alternative !!) ne sera qualifié  pour le deuxième tour! A droite, toute !

Retour à la case présidentielle, il faudra encore choisir le 18 juin entre  la peste et le choléra pour «  faire barrage ».

Certes, chaque candidat indique à ses troupes que les chances sont « réééééééelles de gââââââgner !!!!! » mais soyons francs,  chacun le sait,  la seule chance de gagner aurait été de ...jouer (à minima) groupé !

Le réveil risque d’être douloureux, très douloureux. Pire, au niveau national, les dégâts de la division du premier tour vont être un frein pour se rassembler au second ! On parle de 25 à 30 députés sur 577 comme total de la gauche alternative...une misère ! un gâchis !

Pour tout vous dire enfin,  cet abominable et interminable crève-cœur m’amène parfois au bord des larmes. Imaginez...toute une vie...toutes ces heures...toutes ces nuits passées à penser un avenir meilleur et à panser, à encourager et à sauver les naufragés victimes de « l’injustice capitaliste », une vie d’élu impliqué de manière quasi-quotidienne pour tisser de l’humain, prôner le partage du savoir comme  des richesses et faire vivre au concret les idées de la vraie gauche,  une vie à essayer de rassembler toutes les énergies...enfin, osons  le mot ,  une vie à essayer d’être « communiste unitaire»,  voilà que...j’entends aujourd’hui professer que cette implication des partis politiques (et de leurs militants) dans un  vaste rassemblement de gauche ne  serait qu’une tambouille politicienne et qu’il ne sert plus à rien de rêver à un Front Commun de la Gauche...Terminé tout ça !

Mais voilà...après les grandes théories sur la nécessaire recomposition, après  les  bisbilles quotidiennes ridicules, après les égos surdimensionnés ...la vrai réalité me revient de manière implacable durant mes activités militantes humanitaires et solidaires... la vraie réalité, ce sont les vies bousillées par dizaines, les peuples humiliés, les gens fracassés !!!!!

Plus que jamais, je reste donc  persuadé que, face à tant de malheur, la force du peuple, c’est son unité. J’utiliserai donc l’essentiel de mes forces à le crier, à l’afficher et à essayer de le faire vivre dans de trop rares réunions où « enfin on respire ensemble !» comme nous avons tenté de le faire mercredi dernier dans la maison commune de Saint Pierre d’Aurillac.

 

Se pose enfin une question concrète que je n’ai pas tranché à ce jour : que vais-je faire le 11 juin après avoir tendu une main que personne n’a accepté.

M’abstenir ?...voter blanc ou nul ? Non...je n’aime pas, ce n’est pas constructif, je préfère toujours assumer... !

Je ne voterai  ni droite extrême, ni droite tout court, c’est clair !

Je ne peux pas non plus voter pour  des candidats qui ont soutenu la loi El Khomri et/ou sont prêts à l’accepter   demain dans sa version aggravée taille XXL !

Reste le vote pour les « candidats partenaires » avec qui j’aurais souhaité un accord. C’est encore là que se trouve la graine d’espoir qu’une union future pourrait faire germer... même si une terrible déception risque de décimer l’élan dans  quelques jours !! C’est là que j’irai sans doute!

Comme je suis désespérément optimiste et positif,  j’attends cependant de mes amis insoumis et écologistes  un signe fort pour l’avenir. Celui d’un engagement à une union respectueuse de chacun, parti, organisation, mouvements ou  individus à titre perso. Je conserve pour demain l’espoir d’un front commun alternatif multiforme  plus que jamais inventif et créatif où chacun aurait sa place.

Il faudra bien imaginer demain  ce front commun  déroutant d’originalité et d’hospitalité. N’en avait-on pas déjà dessiné ensemble les contours à l’occasion d’élections précédentes départementales ou législatives en Entre Deux Mers ou dans l’ancien canton de Saint Macaire.

Si ce signe fort ne vient pas des «  dirigeants et des appareils », il peut toujours venir de vous...je vous appelle donc à voter PCF/Front de gauche...dans les autres circonscriptions de la Gironde en particulier la 11 ème ou le FN menace très fort. Rien que pour dire haut et fort que nous avons eu raison dans cette circonscription de montrer l’exemple en osant décider de ne pas ajouter de la division à la division, en décidant de nous retirer pour avoir une chance de gagner.

Décidément, « La force du peuple, c’est son unité ».

 

 

*Crève-cœur : Sentiment douloureux, grande peine accompagnée de dépit.




Commentaire (1 )


Moni33 le 06 juin à 11:06
Tout est dit!!!Il restera :l'après élection!!!!Saurons nous nous regrouper dans les luttes, pour résister????Est ce que le TOUS ENSEMBLE pourra encore faire ses preuves?? "Ne jamais perdre ses rêves de vue!"je ne sais plus qui a dit cela!!!Le grand Jacques, peut être!!!...Il restera hélas toujours ,si non plus encore, de malheureux a aider, de vies a sauver... Les communistes seront toujours la!!!!


Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
28 MAI
2017
 La force du Peuple, c'est son unité...

Perplexité du peuple de gauche (et du peuple tout court ) pour ces élections législatives à venir dans la 12ème circonscription... »Avec tous ces candidats, on n’y comprend rien ! » me disent de nombreuses personnes.

Je me permets donc de faire un résumé en essayant d’éclairer les enjeux....

La force du Peuple, c'est son unité...

Perplexité du peuple de gauche (et du peuple tout court ) pour ces élections législatives à venir dans la 12ème circonscription... »Avec tous ces candidats, on n’y comprend rien ! » me disent de nombreuses personnes.

Je me permets donc de faire un résumé en essayant d’éclairer les enjeux.

D’abord révisons la liste des candidats...

12e circonscription :

•Patrick Duval-Campana (Front national). Suppléante : Marie-Christine Couquiaud

•Jean-Claude Morin (La France qui ose). Suppléant : Loïc Costentin

•Richard Lavin (Lutte Ouvrière). Suppléante : Françoise Litrico

•Anne-Laure Fabre-Nadler (PS EELV). Suppléant : Fabienne Hurmic

•Catherine Largeteau (Nouvelle Donne). Suppléant : Yves Subervie

•Christelle Dubos (En Marche). Suppléant : Pascal Lavergne

•Alexis Febbrari (Debout la France). Suppléant : Dylan Baldin

•Christophe Miqueu (La France Insoumise). Suppléant : Nathalie Chollon-Dulong

•Catherine Veyssy (PS). Suppléant : Bruno Marty

•Benoît Lamothe (UPR). Suppléant : Raphaël Bahègne

•Yves d’Amécourt (Les Républicains). Suppléant : Frédéric Cousso

Voilà donc les 11 candidats qui se déclarent  peu ou prou « candidats  anti-système » mais qui sont pour la plus part.... déjà  élus municipaux, départementaux ou régionaux !

 

 

Vous remarquerez qu’il n’y a pas de candidat communiste. Ça c’est joué sur un fil lors d’un vote interne (car on vote au PCF !) mais les communistes n’ont pas souhaité ajouter de la division à la division et n’ont pas désigné de candidat supplémentaire à une liste déjà trop fournie, préférant tendre la main aux autres candidats (qui se réclament de «  la gauche ») pour aller vers une candidature unique par un «  retrait mutuel et réciproque» (lire mon billet Vivre ensemble ou mourir idiot....)

Hélas ! Trois fois hélas ! Nos efforts n’ont pas pu abouti et la machine à perdre roule à plein rendement. Quel gâchis ! Tout cela  est indigne de la volonté du peuple et de  l’espérance créée par le score de Mélenchon aux présidentielles... !

Ahurissant en effet ! Car, au total, parmi la cohorte des candidats, on trouve quatre  encartés du PS sur trois binômes différents (Pascal Lavergne pour En Marche, Catherine Veyssy et Bruno Marty PS « dissidents », Fabienne Hurmic pour la liste officielle écolo-socialiste) ! On trouve par ailleurs deux binômes  qui ont soutenu Mélenchon aux présidentielles (France insoumise et Nouvelle Donne). A tout cela, il faut ajouter Lutte Ouvrière ; Joyeux bazar !

Ainsi, même si chacun affirme être le futur gagnant, la réalité va rattraper irrémédiablement les candidats de la « gauche ».  Aucun ne sera présent au second tour pour « cause de division » car il faut en effet 12,5% des inscrits pour passer en deuxième semaine (soit environ 20% des votants).

Hormis une surprise que l’on peut toujours espérer... les choses sont « presque  acquises » mathématiquement : Le Front National, En marche et les Républicains vont se partager les trois plus gros morceaux en surfant sur le résultat des présidentielles et sur la colère, le mécontentement suite au désastreux quinquennat Valls/Hollande.

Seul, donc,  un petit quart des voix reviendra  à « l’archipel des gauches ». Seulement voilà, cette portion congrue sera redécoupée en  6 ou 7 micro-parts entre les listes déjà citées! un suicide programmé !

On se dirige tout droit vers le même scénario que pour les présidentielles avec élimination au premier tour des candidats alternatifs et barrage anti-Le Pen au second !

Que faire devant cette débâcle annoncée? 

C’est la question que je me pose comme vous !

Plusieurs solutions sont envisagées par les personnes que je rencontre...

  1. ABSTENTION me disent beaucoup des personnes déçues  par autant d’irresponsabilité....je les comprends... !!
  2. BLANC, NUL, ou CARTON ROUGE me disent d’autres tout aussi écoeurées mais souhaitant  donner un coup de pied dans la fourmilière des égos et des sectes partisanes...
  3. VOTE MIQUEU et FRANCE INSOUMISE. « Bloquons toutes nos forces sur son nom »me disent d’autres qui comme moi apprécient ce candidat et son programme. Reste cependant beaucoup d’hésitations devant la volonté « hégémonique » de la direction du mouvement des « insoumis » qui demande à ses partenaires de se soumettre !!!  et n’accepte l’unité que lorsqu’elle se fait sur son seul nom. Hésitation nombreuses encore devant la personnalité de Mélenchon, ses récentes déclarations intempestives et son choix marseillais.
  4. VOTE ECOLO-HAMONISTE Fabre-Nader...prétendent quelques un  de mes amis soucieux (très justement) d’écologie et d’un autre type de développement...j’avoue que ce vote a du sens  pour de nombreuses personnes sensibilisées comme moi par l’écologie au quotidien, le manque d’eau dans la Garonne, les pesticides, la disparition des aloses, des alouettes et des hérissons...si...si...je suis sérieux ! ....https://www.change.org/p/sauvons-les-h%C3%A9rissons-en-danger  
  5. VOTE  VEYSSY/MARTI me proposent quelques inconditionnels car c’est,  selon eux,  un duo représentant une « nouvelle génération d’élus du quotidien, près des gens ». Malheureusement, à ce jour, ce duo est plombé par le positionnement  du PS en Sud-Gironde qui ne donne pas de position claire  sur la participation/soutien ou non au gouvernement Macron. Ajoutons que le soutien affirmé de Martine Faure à ce binôme  est à double tranchant. En effet si la députée PS a un sacré réseau et de nombreux « amis »...beaucoup d’entre eux ne se sont pas encore remis de son soutien appuyé en fin de mandat aux décisions (et à la personne) de Manuel Valls ( !!!!) et de Hollande. Pas plus qu’on ne comprend aujourd’hui le soutien de Gleyze, président du Conseil Général, à Savary occupé depuis des mois à exécuter une touchante danse du ventre permanente devant Macron....Cette alliance socialiste/libérale est inattendue sur des terres de gauche et  cette fin de mandat  tourne vraiment à l’eau de boudin pour nos deux députés socialistes langonnais sortant !

De toute évidence, nous vivons donc une période d’éclatement, de restructuration, de bouleversement , de recomposition et de disparition des repères.

Je reste pour ma part persuadé  qu’il est plus que jamais nécessaire de continuer à réfléchir ensemble...de cheminer...de partager. Il est plus que jamais nécessaire de rester unis !

On ne bâtira rien de bon sur la déception, sur le  ressentiment, sur les reproches, sur le mépris de l’autre, sur les polémiques ou sur la tentation hégémonique.

Podemos en Espagne est devenu pour les élections de 2016  Unidos Podemos formant une coalition qui associe les forces alternatives dont les verts et Izquierda Unida où sont présents les communistes recréant l’espoir et catalysant les énergies. 

Unidos Podemos a repris « El pueblo unido jamas sera vencido » un mot d’ordre et une chanson qui ont marqué mon histoire militante et qui redeviennent aujourd’hui étrangement modernes.

https://www.youtube.com/watch?v=RR4sp3uKafA

L’union est  le bon chemin. Peut-être est-il encore temps d’éviter une Enième déroute des forces anti-libérales et de briser la malédiction de la division ?...sinon le réveil va être brutal..très....très brutal pour ceux qui auront fait le choix de la division... mais surtout pour tous les Français !.

Divisés, il sera de toute évidence impossible de gagner, on sera éliminé.

Alors, le malheur et la souffrance seront-ils  encore au rendez-vous ?

La FORCE DU PEUPLE, C’EST SON UNITE....

PARLONS NOUS... DEBATTONS ENSEMBLE DANS LA DIVERSITE...RESPECTONS NOUS...

le PCF Saint Macaire vous invite à une rencontre publique

Mercredi 31 mai ..19 heures

A la Maison Commune (face à l’église de Saint Pierre d'Aurillac) en présence des candidats de la France Insoumise

Ouvert à tous...

Ceux qui le souhaitent pourront boire un gorgeon et grignoter ensemble pour finir la rencontre...

 

Demain commence maintenant ....




Commentaires ( 4 )


Augey pierre le 28 mai à 18:14
Bravo et merci MICHEL pour cette analyse que je partage totalement et quel gâchis que l'on va faire payer aux braves gens qui font les richesses de notre pays !


André le 28 mai à 20:27
Pas de candidats du PC à Saint-Pierre, Jeannot doit se retourner dans sa tombe (ou ses cendres)


Mazon Michel le 29 mai à 10:13
Michel ta présentation montre bien la complexité politique de la période mais, pas de candidat du PCF aux Présidentielles et à mes yeux un appel à voter Mélenchon inaudible car tant de pistes à courir à la fois qui brouillent le message et surtout pas de négociation pour les législatives avant de le parrainer (Je rappelle que sans nous, pas de Mélenchon pour la présidentielle ).
Et le résultat que l'on voit aujourd'hui, pas de candidat PCF dans la 12ème, on va finir par disparaitre dans la tête des gens.
Alors on soutien et on fait réunion commune avec le candidat de la France Insoumise qui est le responsable FI, me semble-t-il en Gironde, et qui est celui qui a dit donc NON à un accord de désistement réciproque dans le département ?
Donc dans la 12ème on appelle à voter FI, ailleurs on appelle à voter PS contre FI, ailleurs on se présente contre le FI (c'est normal) et pendant ce temps là Mélenchon nous tape dessus : qu'elle est la ligne du PCF ? comment être crédible ?
Pour ma part, après avoir voté Mélenchon à la présidentielle, je ferais comme au deuxième tout : vote blanc.
Et sans savoir car pas dans la bataille, attention que l'on se retrouve pas en face de FI pour les municipales à St Pierre d'Aurillac. Ils en sont capables (CF Montreuil).


SANDEAU le 30 mai à 17:08
Oui comme il est dit : la machine à perdre est en route et on va s'en mordre les doigts dès le 19 juin au matin !


Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
13 MAI
2017
 Vivre ensemble ou mourir idiot...
La liste des candidatures pour l’élection législatives sera close le 19 mai.

Dans la 12ème circonscription, chaque jour apporte une nouvelle candidature. On doit bien en être à une dizaine... Alors ce week-end, comme des centaines de milliers de français... je retiens mon souffle en lisant et relisant les paroles de Martin Luther King : « Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. »

Vivre ensemble ou mourir idiot...

La liste des candidatures pour l’élection législatives sera close le 19 mai.

Dans la 12ème circonscription, chaque jour apporte une nouvelle candidature. On doit bien en être à une dizaine... Alors ce week-end, comme des centaines de milliers de français...je retiens mon souffle en lisant et relisant les paroles de Martin Luther King : « Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. »

Cette multiplication des candidatures est en train de tuer irrémédiablement l’espoir qui s’était levé autour de la campagne de Mélenchon. En effet, aucune... je dis bien aucune des forces qui ont contribué à créer l’effervescence autour de la candidature de Mélenchon ne  sera en mesure d’être en course au second tour (il faut en effet 12,5% des inscrits). La France insoumise dont le mérite est indiscutable considère pour sa part qu’elle est la seule dépositaire de ce score refusant des accords avec d’autres sensibilités citoyennes, associatives, politiques qui tiennent à leur autonomie et participent à la réflexion et à l’action commune.

J’ai à ce jour systématiquement refusé toute polémique. J’ai essayé d’éviter tout mot blessant mais là je craque et je vais déverser sur tous ces kamikazes hégémoniques les plus gros mots que je connaisse :  entente, accord, consensus, arrangement, coupons la poire en deux, tendons la main, concession, fraternité, humanité, hospitalité, transaction, faisons une côte mal taillée, unité, union, conciliation, compromis, rêve fou, osons l’union....

Pan... ! Tant pis... ! bien fait, vous l’avez bien cherché !

Je sais... c’est mon problème, je ne peux renoncer à tendre la main  c’est mon ADN de communiste insoluble même parfois par les miens ! 

Quoique, je dois vous faire une confidence. Avec l’âge, j’ai de plus en plus de difficultés à tendre l’autre joue... à part...à part... qu’au lieu des gifles quotidiennes sonores et retentissantes de ces derniers jours... une néréide venue de je ne sais où (certainement sortie des eaux de la Garonne) viennent  déposer sur mon front (de gauche)  le plus doux des baisers... sous la forme d’un espoir d’accord retrouvé... un baiser du genre de celui qui réveille les princesses endormies.

On peut rêver non ? et bien moi, je suis décidé à rêver jusqu’au bout...

Alors, soyons concret,  pour montrer l’exemple, qui retirera sa candidature suicidaire sur la 12ème ?

Sébastien Laborde, le chef de l’armée gauloise communiste a proposé de faire ce geste en demandant aux autres forces de faire de même dans la 11ème circonscription , une des  seules du sud-ouest prenables par le Front National et où il faut jouer grouper si l’on ne veut pas encore être amené à « faire barrage » au 2ème tour.

Tiens ! puisque c’est comme cela.... sur le coup de ma colère unitaire, j’ai presque envie de dire à mes camarades du PCF, retirons nous  unilatéralement et attendons jusqu’à la veille du 1er tour un geste réciproque d’une autre sensibilité de gauche alternative (dans cette circonscription ou dans une autre de Gironde).

S’il y en a (ou s’il n’y en a pas), les électeurs jugeront. Ils se détermineront alors en leur âme et conscience.

 

 

 

 





Commentaire (1 )


SANDEAU le 17 mai à 09:59
Une seule solution dans ce cas de figure pour ne pas faire de jaloux ou chasser les égos : TIRAGE AU SORT !


Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
03 MAI
2017
 Insoumis...
Dans les débats qui agitent les plus agités d’entre nous, je me permets d’ajouter mon grain de sel... sous forme d’une lettre que je viens d’envoyer à un ami insoumis en réponse à un récent message....
Insoumis...
Dans les débats qui agitent les plus agités d’entre nous, je me permets d’ajouter mon grain de sel... sous forme d’une lettre que je viens d’envoyer à un ami insoumis en réponse à un récent message.  Je la livre à votre réflexion, persuadé plus que jamais (comme lui d’ailleurs) de la nécessité de  marcher ensemble !!!
 
 
 

 

 




Commentaire (1 )


Francis G le 04 mai à 09:35
Merci Michel, pour ces paroles fortes, et simplement de bon sens. Rappelle toi ce slogan des chiliens que nous avons accueillis en 73 " Le peuple uni , jamais ne sera vaincu "( En espagnol, ça sonne mieux ) . La gauche est plurielle. Si chacun s'enferme dans sa chapelle ( ou pour sa cagnotte ! ) non seulement on va perdre, mais où est la démocratie ?
Il nous faut garder un cap commun, et clair, mais les moyens de le maintenir sont multiples. J'entends beaucoup dénoncer les oligarques, pas assez les autocrates.
L'histoire n'est jamais finie, le combat continue.


Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
24 AVR
2017
 Et maintenant.....
C’est la question que se posent des centaines de personnes qui ont voté hier pour Jean-Luc Mélenchon.

Que faire pour bien faire ? Cela demande un tantinet de réflexion commune.....

Et maintenant.....
C’est la question que se posent des centaines de personnes qui ont voté hier pour Jean-Luc Mélenchon.

Que faire pour bien faire ? Cela demande un tantinet de réflexion commune. Tous les responsables politiques affirment en effet que, pour sauver la République et empêcher l’empire du mal de nuire, il faut  voter pour Macron. Pourtant ce Macron est un banquier  associé-gérant de la banque d’affaires Rothschild spécialisé dans les fusions-acquisitions. Pourtant, ce Macron est  l’homme qui a inspiré la loi El Khomri, le CICE et qui veut mettre fin à l’impôt sur la fortune. Pourtant ce Macron est un oligarque qui nous promet pour seul avenir  du sang, de la sueur et des larmes. Voter pour ce sauveur demande effectivement un tantinet de réflexion surtout pour tous ceux qui ne sont pas bardés de certitudes et n’ont pas la science politique infuse.

Bon, on verra !

Pour aider la réflexion et nous détendre, regardons les résultats http://elections.sudouest.fr/presidentielles-2017/tour-1/nouvelle-aquitaine/gironde/ .

Dans l’ancien canton de Saint-Macaire que je connais assez bien, Mélenchon fait un score exceptionnel. Il est en tête à Saint Pierre d’Aurillac, Saint Macaire, Saint Maixant, c'est-à-dire les trois plus grandes communes. Du jamais, jamais vu ! Alors pourquoi un tel séisme ?

Les raisons me semblent à rechercher dans le travail convergeant des « forces insoumises », du Parti Communiste, mais aussi de membres d’associations et de réseaux alternatifs de sensibilité écologique, humanitaire, sociale. Enlevez d’ailleurs un maillon à cette chaîne et elle casse. Mais surtout, au moment où « les politiques » sont déconnectés du réel, cette convergence s’est appuyée  sur la vie quotidienne  et révèle de fait une nouvelle façon de faire de la politique, en prise sur le réel.  Ici, on ose donc la politique autrement. On défend ensemble la poste, la halte nautique, on réalise des recueils de contes avec les opprimés de Palestine, on défend et on fait vivre les circuits courts, on organise des festivals sur les bords de Garonne, on ose le théâtre et la musique populaire. Éminemment politique tout ça !

C’est sur cette expérience originale qu’il serait intéressant de réfléchir pour tracer le chemin de demain. Phénomènes positifs que l’on retrouve d’ailleurs sur Cadillac , Langoiran, Créon, les mêmes causes produisant sans doute les mêmes effets.  Reste tout de même à comprendre pourquoi de l’autre côté plus rural de la 12ème  circonscription, vers Auros, La Réole ou  Sauveterre, les choses ont beaucoup moins bien marché.

Enfin, si la gauche alternative a réussi  à trouver une voie commune pour les présidentielles, force est de constater que la mise en commun du combat législatif à venir ressemble à ce jour à un suicide collectif. Insoumis, communiste, socialiste, écologiste vont essayer d’émarger chacun pour leur compte afin d’obtenir l’héritage d’une gauche alternative non gouvernementale.  Chacun est persuadé de sa légitimité et de ses chances d’être élu alors qu’il est prévisible que pas un ne sera qualifié pour le deuxième tour (il faut en effet 12,5% des inscrits) ! Chacun renvoyant en conclusion la faute sur les autres. Quel gâchis alors que nous aurons demain plus que jamais besoin d’un contre-poids à l’Assemblée Nationale et que l’expérience nous montre la nécessité du rassemblement.

Cela demande encore et toujours  un tantinet de réflexion ! C’est d’ailleurs pour ces raisons que le PCF organise une agora ouverte à tous vendredi soir 28 avril à 18H30 à son siège de Saint Pierre d’Aurillac (face à l’église !) pour réfléchir ensemble, proposer faire part de son expérience...on y parlera sans doute du deuxième tour, des législative et puis.... de la vie ici et ailleurs...et de la nécessaire mise en commun de nos forces.

Ouvert à tous.




Commentaires ( 3 )


Mazon le 25 avr à 01:02
Je suis d'accord avec toi, Michel et surtout sur ta conclusion que la machine à perdre va se mettre en route pour les législatives car à gauche, chacun va vouloir avoir son candidat.
Il ne faut pas ignorer la piège que constitue à mes yeux le financement public des partis politiques et pour rappel car ignoré par beaucoup à savoir que compte pour le calcul :
"– les résultats aux élections législatives, pour ceux qui ont présenté des candidats ayant obtenu au moins 1% des voix dans au moins 50 circonscriptions".
Il faut poser cette question car autrement c'est oublié un obstacle majeur me semble-t-il.


SIMON Valérie le 25 avr à 09:48
Tristesse, colère, fatigue, voilà dans quel état je suis depuis dimanche soir.
Entre la haine et le fric il n'y a pas de choix possible.
J'essaie humblement de donner un peu de temps à des personnes qui ne s'en sortent pas et ont recours, malgré elles, au Secours Populaire à St Pierre.
Ce n'est pas à la haine que j'ai à faire dans ce lieu, ce n'est pas au fric qui empêche l'autre de vivre heureux tranquillement sans emmerder personne, mais à l'Humain.
Si Macron devient demain Président de notre république, ne parlons pas de Le Pen, c'est encore les plus fragilisés qui vont continuer à tomber, c'est encore ceux qui ont besoin que l'on porte une grande attention sur eux qui vont continuer à pleurer.
Comment tous les électeurs de Macron peuvent trouver en lui un espoir ? Si ce n'est un espoir individuel.... Mais l'autre, notre voisin, le voit -on ? Quelle tristesse.... Je pleure en pensant à toutes ses familles que je vais continuer à soutenir, je pleure en me demandant comment vont elles faire pour un jour voir le bout du tunnel.
Comment devient on individualiste quand on sait dans notre fond intérieur qu'il n'y a que collectivement que l'on construira un joli monde pour nos enfants ?
Je suis triste, vraiment triste...Et je vais continuer tous les jours à voter pour un monde où chacun d'entre nous trouvera sa place au milieux de nous tous.

Valérie SIMON


SANDEAU le 02 mai à 12:22
A l'époque du Front de Gauche, j'ai toujours été pour que celui-ci ne forme qu'un en regroupant toutes les forces de gauche (PCF, Parti de Gauche, Gauche unitaire, Verts et forces citoyennes non encartées comme aujourd'hui la France insoumise) et que celui-ci répartisse les moyens financiers (versés par les aides publiques ou contributions militantes), au prorata du nombre d'adhérents enregistrés dans chaque camp. Chacun aurait gardé ainsi son identité et son propre financement indispensable pour exister avec un pourcentage rétribué au Front de Gauche pour son fonctionnement.
Aujourd'hui, le Front de Gauche n'a plus que le nom et je ne suis pas certain que pour les très importantes législatives à venir, ton appel à l'union soit entendu Michel.


Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
21 AVR
2017
 Pour moi, c’est MELENCHON sans l’ombre d’une hésitation.
Mélenchon me semble depuis longtemps le candidat naturel d’un front de(s) gauche(s) pour les présidentielles. Il est l’homme apte à représenter le peuple et  à dynamiser une alternative politique progressiste. Il suscite l’espoir en exprimant avec talent une idée fondamentale et unificatrice : « le chaos ne naît pas des peuples, des races ou des religions mais de l’appétit sans borne des puissants » (Pepe Escobar)....

Pour moi, c’est MELENCHON sans l’ombre d’une hésitation.
Mélenchon me semble depuis longtemps le candidat naturel d’un front de(s) gauche(s) pour les présidentielles. Il est l’homme apte à représenter le peuple et  à dynamiser une alternative politique progressiste. Il suscite l’espoir en exprimant avec talent une idée fondamentale et unificatrice : « le chaos ne nait pas des peuples, des races ou des religions mais de l’appétit sans borne des puissants » (Pepe Escobar).

Ceci dit, je reste calme car je n’ai jamais été le fan (fanatique) aveugle d’un homme (« ni Dieu, ni César, ni tribun,  producteurs sauvons nous nous-mêmes « dit très justement la chanson). Je suis d’ailleurs sûr que demain, sans un puissant mouvement populaire, Melenchon ne sera rien à lui tout seul. Les oligarques ne sont en effet pas prêts à renoncer à leurs privilèges ou plutôt, ils sont prêts à tout pour les conserver. Demandez à Tsypras !

Je ne perds donc jamais de vue l’essentiel : « Rester unis pour être forts ». Unis pour faire naître une autre majorité d’idées et d’ambitions. Unis, mais pas forcément alignés ni même soumis à qui que ce soit fut-il lui-même insoumis ou même communiste.

Aucun parti, mouvement, syndicat ne peut à gauche prétendre représenter seul la diversité du peuple et constituer à lui seul une chance de changement. Il va donc falloir plus que jamais être ouverts, faire preuve d’humanité, de respect mutuel et d’hospitalité.

Alors que le désespoir et le mépris règnent en maître, alors que la guerre menace à l’extérieur et à l’intérieur et que notre environnement se dégrade à une vitesse exponentielle, une gauche alternative divisée ne peut être crédible ni efficace. Restons lucides, humbles et réalistes. Il va y avoir une dure castagne à venir. La première sera celle des législatives qui élira la prochaine assemblée du peuple. Çà va saigner !

N’oublions jamais que le bon score prévisible de Mélenchon est le résultat d’une convergence populaire autour de son nom. Une convergence faite d’une grande diversité avec en son sein des anciens (parfois un peu résignés), des jeunes (inexpérimentés mais enthousiastes), de fidèles  militants de toujours, d’autres étonnamment convertis, mais aussi « des repentis  et des  repris de justesse ». Tous ont leur place dans ce rassemblement.

Dans de telles conditions, on ne peut donc demain se payer le luxe dans chaque circonscription législatives de quatre ou cinq candidats se réclamant de la gauche et/ou de l’écologie. Ils seront tous sans aucun doute éliminés dès le premier tour puisque la loi impose 12,5% des inscrits pour être qualifié pour le deuxième tour. (c'est-à-dire environ 20% des exprimés) mettant ainsi fin à une expérience originale à peine naissante.

A gauche, l’enjeu est plus que jamais de construire (dans la rue et dans les urnes) autour de quelques idées fortes une majorité de progrès que désigne pour ma part ainsi : « La France en Commun ».

Appelons là comme on veut, mais formons ensemble cette majorité en votant Mélenchon et en restant unis.




Commentaire (1 )


Christian COULAIS le 22 avr à 19:44
Nous serons bien plus que deux ! On y croit. A dimanche soir à Loupiac.


Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
14 AVR
2017
 TRUMP : « C’est moi qui ait la plus grosse... ! »
Après avoir encensé TRUMP pour son bombardement de la SYRIE (sans mandat de l’ONU),  les médias se plaisent à souligner ce matin que Trump a fait exploser sur le territoire afghan la plus grosse bombe existante au monde, dernière étape et avertissement sans doute avant l’utilisation du nucléaire au Moyen-Orient et/ou en Asie....
TRUMP : « C’est moi qui ait la plus grosse... ! »

Après avoir encensé TRUMP pour son bombardement de la SYRIE (sans mandat de l’ONU),  les médias se plaisent à souligner ce matin que Trump a fait exploser sur le territoire afghan la plus grosse bombe existante au monde, dernière étape et avertissement sans doute avant l’utilisation du nucléaire au Moyen-Orient et/ou en Asie.

L’engrenage de la force est en marche à grands coups de missiles, de porte-avions et de bombardiers.

On est à deux doigts du pire alors que l’on connait depuis longtemps les conséquences prévisibles de l’utilisation du nucléaire. Une guerre nucléaire n’est plus une guerre gagnable !  Dans ce cas, par le jeu des ripostes, le conflit que  Trump semble annoncer  n’aboutirait pas seulement à des pertes humaines considérables mais à la perte de l’humanité et de l’espèce humaine

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hiver_nucl%C3%A9aire

Les seigneurs aveugles et hallucinés qui dirigent le monde sous le contrôle des oligarques baignent aujourd’hui dans une atmosphère de violence inouïe où les riches  prennent leurs aises en s’éloignant de plus en plus dangereusement des réalités sociales et humaines. Ils surfent avec inconsciente volupté sur les ressorts incontrôlables d’une société qu’ils ont eux-mêmes disloquée et fracassée.

Le danger est immense. Il est urgent  ensemble de combattre l’empire pour sauver la république.

Les élections présidentielles peuvent être une étape significatives de ce combat et je me réjouis vraiment que Jean-Luc Mélenchon ouvre des perspectives inédites, osant parler de PAIX et de JUSTICE, n’hésitant pas à conclure son grand meeting de Marseille par un poème de Yannis Ritsos.

Je partage profondément ses paroles : « Si vous  voulez la paix, ne vous trompez pas de bulletin de vote, si vous en choisissez un pour la guerre, ne vous étonnez pas si elle finit par arriver ».

L’enjeu est immense, grave et si important qu’il nécessite toujours plus de mains tendues et d’hospitalité dans les forces (organisées ou non) qui se réclament du « progrès de l’humanité » et des « valeurs fondamentales de la gauche ».

Jean-Luc Mélenchon est le candidat naturel de cet espoir retrouvé prouvant que  « La nostalgie d’un autre monde est toujours le premier rêve de l’humanité » selon la formule de Marcel Schneider.

Après les présidentielles, les élections législatives enverront dans la foulée les représentants du peuple siéger au parlement.

Dans notre 12ème circonscription électorale de la Gironde, la gauche part divisée à l’extrême, allant à coup sûr et d’un pas décidé vers un suicide collectif car aucun candidat de gauche n’atteindra les 12,5% d’inscrits pour être qualifié.

Candidat du Front de Gauche lors des législatives de 2012, je lance un appel pour abandonner rapidement cette logique mortifère et la remplacer par une  confluence belle comme un matin de Garonne.






Commentaire (1 )


André le 16 avr à 20:06
C'est ton instituteur qui t'a appris à conjuguer le verbe "avoir" comme ça ? :-)


Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
09 AVR
2017
 Janot, le cerbère et l’automate.
Lors d’une récente visite, je n’ai pas reconnu ma petite poste de proximité de Saint Macaire. Les employés d’habitude si proches et si abordables étaient cernés par une foule énorme et semblaient du coup à des années lumières des usagers...
Janot, le cerbère et l’automate.

Lors d’une récente visite, je n’ai pas reconnu ma petite poste de proximité de Saint Macaire. Les employés d’habitude si proches et si abordables étaient cernés par une foule énorme et semblaient du coup à des années lumières des usagers.

Mais surtout... surtout, dès l’entrée, un cerbère, venu d’où je ne sais où, faisait office de chef de gare et interpelait  les « clients » pour les diriger vers  l’automate qui prenait d’un seul coup une importance démesurée.

Tiens,  pourquoi cet afflux de visiteurs et ce personnel inconnu ?  « La poste de Langon est fermée pour travaux, ils ont redéployé les agents, alors ça bouchonne à St Macaire et à Toulenne » me murmura à l’oreille mon voisin certainement inquiet de mon air dépité et interrogatif  .

« Vous venez pourquoi, Monsieur ? »  me lança, à ce moment précis, le cerbère d’une voix sans concession. « Euh !!! je  viens chercher de l’argent » répondis-je n’osant pas avouer tout de go qu’il s’agissait d’une somme de mille euros  destinée à Ibrahim, mon ami palestinien. « Alors, mettez vous dans la file ! » ordonna-t-elle (le cerbère était en effet une dame) pendant que je serrai contre moi mon carnet de chèque estampillé « solidarité al qarara »

Derrière moi le Janot, un grand gaillard de Saint André du Bois n’en menait pas large non plus. Ce septuagénaire retraité venait poster une lettre recommandée mais il avait oublié ses lunettes. Merde ! Merde ! Merde ! Croyant bien faire, il se dirigea vers le cerbère et le questionna, bêtement, connement « Vous pourriez m’aider à remplir l’imprimé ?... j’ai oublié mes lunettes !».

Aïe !...Aïe !...Aïe ! Réponse immédiate, claire et précise» Nooooooon monsieur, je n’ai pas le droit ! il est interdit au personnel de remplir les papiers des clients ». De toute évidence le cerbère avait une mission précise : aider l’automate dans son travail, point barre !

La machine... oui ! les hommes,  non ! ce que lui fit gentiment remarquer une élue de Pian sur Garonne en ces termes  « Ainsi, tout votre travail consiste tout bonnement à supprimer votre emploi !»

Voyant du coin de l’œil mon Janot  se liquéfier lentement mais sûrement, j’essayais d’amadouer le cerbère en insistant » allez s’il vous plait , un petit effort pour le service public, aidez le à remplir ses papiers !»... « Non monsieur ! puisque je vous dis que je n’ai pas le droit !!enfin !! ».

La moutarde commençait sérieusement à me monter au nez. Je décidai alors d’une contre-attaque théâtrale. « Bon janot puisque la dame ne veut pas...moi, je peux  t’aider si tu veux?... »

Mais le Janot ne m’a pas reconnu et de toute évidence, il se méfie un peu...il hésite à confier son courrier recommandé à un inconnu. Vraiment, sans ses lunettes il n’y voit pas grand-chose le Janot !

«Janot....Janot , tu m’as pas reconnu c’est moi Michel Hilaire. » Son visage s’est alors  éclairé « Oh !putain,  c’est  toi !!...tu vois Michel, c’est pour ma médaille militaire ; ils viennent de s’apercevoir que j’y avais droit mais il faut que j’envoie ces papiers en recommandé à la FNACA »

« ça roule mon Janot... Je te remplis  ça de suite, ! «Ajoutai-je  à très haute voix en terminant par un coup de grâce à l’attention du cerbère un peu tétanisé « En France, c’est pas parce qu’on a oublié ses lunettes qu’on doit être privé de médaille !». Et pan dans les gencives ! Logique, non ? Le Janot jubile !

Je m’avance enfin vers le guichet... 1000 euros pour la Palestine qui souffre, SVP...sourire du receveur... » pas de problème cher monsieur » !

Janot tend son imprimé au guichet d’à côté ; sourire de la receveuse... très bien monsieur... "pas de problème non plus...cher monsieur " !

Passé le premier rideau, j’ai donc eu droit à un magnifique bol d’air frais. Alors, finalement, vive le service public toujours vivant,  souriant et accueillant !



Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
29 JAN
2017
 Emploi familial... confession et (proposition) d'un ancien Conseiller Général
Cette histoire de FILLON et de l’emploi de son épouse sur deniers publics me tracasse. J’ai peur d’une bombe à retardement me concernant personnellement. J’ai en effet employé clandestinement mon fils et ma femme lorsque j’étais Conseiller Général...
Emploi familial... confession et (proposition) d'un ancien Conseiller Général

Cette histoire de FILLON et de l’emploi de son épouse sur deniers publics  me tracasse. J’ai peur d’une bombe à retardement me concernant personnellement. J’ai en effet employé clandestinement mon fils et ma femme lorsque j’étais Conseiller Général.

Plusieurs fois par an, je les ai harcelés  pour qu’ils m’aident à écrire les adresses et à cacheter mes centaines d’enveloppes contenant mes journaux d’information de Conseiller Général. Pire, pour la nouvelle année je les ai soumis à des cadences infernales pour envoyer mes 844 enveloppes de vœux que je souhaitais personnaliser. En plus, circonstances aggravantes, je ne les ai pas rémunérés pour ces longues heures de travail et j’ai même menacé mon fils (mineur à l’époque) de le priver de cadeau de Noël s’il ne m’aidait pas pour ces « travaux citoyens » plusieurs jours durant.

Chers lecteurs de mon blog, sachez que je le regrette et que j’en fais amende honorable...

J’attends donc de tous les élus (en activité ou retraités) qu’ils fassent comme moi  leur « coming out financier » ceci d’autant plus qu’il semble s’agir d’une pratique courante chez les députés.

https://www.facebook.com/lenouvelobservateur/videos/10158230281015037/?pnref=story

Dans tous les cas, je crois qu’il faut oser prendre  des mesures fortement incitatives et mettre en place un « garde fou pénal » car comme le disait  Montesquieu « C’est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser ; il va jusqu’à ce qu’il trouve des limites ; qui le dirait ? La vertu même a besoin de limites. ».

Je propose donc à mes amis communistes et autres insoumis  qui semblent avoir quelques mal à s’entendre de se mettre d’accord sur plusieurs propositions fortes concernant les emplois familiaux d’élus mais aussi :

  1. Le vote par les députés élus demain de la prohibition des emplois familiaux (comme l’a fait d’ailleurs le parlement européen).
  2. La privation  de droits civiques pour tous les élus qui ont, par le passé, employé un membre de leur famille sans pouvoir justifier d’une compétence particulière et d’un travail réellement fourni.
  3. La confiscation des biens de tous les fraudeurs émigrés élus ou pas d’ailleurs qui planquent leurs avoirs à l’étranger et essaient de se soustraire à l’effort et à la contribution publique (notamment pour la santé et l’école). Leurs biens deviendront des biens nationaux.

 

Il pourrait s’agir là d’un acte fondateur de la VIème République à l’image du décret du 30 mars 1792 de l’Assemblée Nationale.

 

.

Voilà des propositions concrètes. Je les soumets à mon candidat Jean-Luc Mélenchon et au prochain député du Front de Gauche que je contribuerai à faire élire dans ma circonscription.

Je crois en effet qu’Il faut agir concrètement car si l’on se contente, de maugréer et de râler contre les tricheurs sans prendre des mesures fermes, on ne fait qu’attiser le dégoût de la politique et favoriser les aventures populistes. Pire, on laisse à penser que tous les élus sont compromis.

 




Commentaire (1 )


DANFLOUS le 30 jan à 05:31
sans accuser, sans montrer du doigt, il faut bien avouer, que le "pantouflage, l'oligarchie et la ploutocratie" sont bien des armes à la disposition des "grands élus"....suffit de regarder qui travaille et grâce à qui dans, déjà à un petit niveau, les entreprises de "l'excellence territoriale"!!!


Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
12 DÉC
2016
 Allez... lisez !
Qui m’aurait dit que je partagerai un jour presque mot pour mot les propos de Noël Mamère ?

Du coup, je n’ai pas pu me retenir et ce jeu de mot un peu « primaire » m’est venu presque spontanément ...

Allez... lisez !
Qui m’aurait dit que je partagerai un jour presque mot pour mot les propos de Noël Mamère ?

Du coup, je n’ai pas pu me retenir et ce jeu de mot un peu « primaire » m’est venu presque spontanément... "allez...lisez !"

https://blogs.mediapart.fr/noel-mamere/blog/051216/jeu-de-massacre




Commentaire (1 )


Briolais pascale le 19 jan à 10:36
Je mets mon grains de sel et je pensais plutôt au hérons garde vache, qui vient dans nos champs lorsqu'il fait trop froid. Bonne journée très jolie sous le givre.
Pascale


Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
08 DÉC
2016
 Urgence pour la santé...
Christophe Prudhomme  était l’invité mardi 29 novembre de l’association pour la Sauvegarde,  la Promotion et la Modernisation des Services Publics. Cela se passait à la salle des fêtes de Saint Pierre d’Aurillac....
Urgence pour la santé...
Christophe Prudhomme  était l’invité mardi 29 novembre de l’association pour la Sauvegarde,  la Promotion et la Modernisation des Services Publics. Cela se passait à la salle des fêtes de Saint Pierre d’Aurillac, « seule commune du Sud-Gironde à avoir accepté de donner le nom d’Ambroise Croizat à un espace public. » indique d’entrée Jacques Delaveau cheville ouvrière de l’Association aux côtés de son président Christophe Miqueu.
 
 
 

Christophe Prudhomme, médecin urgentiste en Seine Saint Denis (« à ne pas confondre avec Christian Prudhomme spécialiste de santé en matière de dopage » fait-il d’entrée remarquer ) est responsable CGT de la santé. Il est le porte-parole de l’Association des Médecins Urgentistes, militant CGT.

 

 

Malgré  la concurrence de Jean-Luc Mélenchon présent ce soir- là dans la métropole bordelaise, une bonne cinquantaine de personnes (dont beaucoup d’hospitaliers) assistaient à cette soirée. Elles n’ont pas été déçues car le bonhomme Prudhomme dégage un véritable bol d’air frais. Il voyage hors des sentiers battus, n’hésite pas à fustiger les élus, surtout  « les professionnels de la politique », qu’il verrait bien « tirés au sort ». Il est cependant prêt et à faire tribune avec ces mêmes élus quand « il y a tellement de monde dans la salle qu’ils sont obligés de s’éloigner des positions de leur parti » . Il ne mâche pas ses mots sur «  les professeurs de médecine sur- représentés à l’Assemblée Nationale »et arc que boutés sur «  leurs intérêts de caste ». Il a la dent dure contre tous les médecins bénéficiant de « la SECU qui leur permet de vivre » et « qui se paient sur la bête  avec les dépassement d’honoraires ». Il dénonce « l’importation de médecins »  avec un humour au troisième degré, acerbe et décalé :« beaucoup de ces esclaves étrangers remplaceront sur le terrain pour Noël les gaulois occupés à occire les dindes » .

 

Christophe Prudhomme dresse un historique du système de santé français et date précisément le début de la diète infernale : 1983 avec Bérégovoy et le tournant de la rigueur mitterrandienne puis, tout naturellement,  son propos se (re)tourne vers Fillon, « héritier des pensées rétrograde du XIX siècle ». Le mépris du candidat de droite pour les progrès sociaux et les services publics le fait frémir, comme le fait frémir le désespoir dans lequel les libéraux  enferment notre peuple avec le risque évident de succomber à la  peste brune.

 Reprenant les propos de Fillon qui propose de ne rembourser avec la SECU que les maladies graves en laissant le bénin aux mutuelles, il cite l’hyper-tension et le diabète, deux cas ou «  le bénin mal soigné ne demande qu’à devenir grave ». Il propose de réunir régime général et mutualisation dans un cadre unique et s’en prend à l’école de Chicago en passe de réaliser son rêve de «  faire du business  avec  deux activités dont l’essence est profondément humaine : la santé et l’éducation ». Les libéraux tiennent ainsi leur grande revanche sur les théories (et les pratiques) progressistes  de l’après-guerre.

 

Selon lui, le système éducatif comme notre système  de santé est  en train d’imploser et de  s’effondrer car le pire frappe à la porte,  c'est-à-dire l’impossibilité de  bien faire son travail  entrainant dégoût, rage et surtout une mauvaise estime de soi....le tout amplifié par un management à coup de trique.

Il dénonce le système de privatisation des soins dans des cliniques privées qui représentent  aujourd’hui 1/3 du marché  alors que cette part n’est  de 5% en Allemagne. Ces cliniques privées qui autrefois étaient la propriété de chirurgiens soucieux d’indépendance mais qui sont avalées aujourd’hui par les multinationales et les fonds de pension avec le soutien bienveillant de la Caisse des Dépôts et Consignation  dont la vocation originelle était pourtant de faire du social dans  le logement.

 

 

Il souligne que ces  cliniques privées  concentrent leur implantation dans les métropole solvables, dans des unités de plus en plus vaste et sur les segments les plus juteux .

Après un tonnerre d’applaudissement saluant  sa conclusion, le débat s’engage ponctués d’interventions  vivantes et parfois originales telle celle d’un retraité récitant une « poésie du chagrin » de son cru « il pleut sur mes lunettes » et demandant en conclusion à F. Hollande de lui « essuyer ses verres embués ». Rappel soudain : on est bien à Saint Pierre d’Aurillac et décidemment, tout ne peut être  comme ailleurs.

 On parlera du trou de la SECU, de la surconsommation de médicaments alors que des études sérieuses démontrent que  « les progrès médicaux participent pour 20% à l’amélioration de l’espérance de vie...mais pour 80%  qui restent...ce sont les améliorations des conditions quotidienne de vie qui poussent à une plus longue vie». Le recul de l’espérance de vie en Grèce ou dans l’ancienne URSS vient nous le rappeler concrètement.

Il sera même question de d’Amecourt, ami d’enfance et de conviction de longue date de Fillon. D’Amecourt  ne veut pas que l’agence du trésor de Sauveterre ferme mais ...il  partage avec son mentor la même volonté de supprimer 500 000 fonctionnaire. Alors, expliquez- nous monsieur le vicomte et magicien Yves de Ponton d’Amecourt  ...on fait comment ?

Deux évidentes pensées viennent enfin  conclure la soirée « Tout le monde sera en bonne santé si on soigne tout le monde »rappelant que, dans le domaine de la santé ,une médecine à deux vitesses est impensable et catastrophique même pour les plus riches qui ne sont pas à l’abri de croiser dans la rue des épidémies et autres virus.

Et puis vient cette terrible évidence d’un participant à la soirée: « Malgré ce constat partagé sur les méfaits du libéralisme , malgré  l’urgence d’une réaction solidaire, comment se fait-il qu’on ait tant de difficulté à converger concrètement ? ».

Christophe Prudhomme réfléchit, hésite, parle d’une handicapante multiplication des associations et des chapelles dans le domaine de la santé notamment chez les médecins puis il tourne six fois sa langue dans la bouche pour sans doute mieux s’imprégner de l’étymologie de son propre nom. Le « Prude Homme » est en effet un homme de valeur prudent et de bon conseil. Il  réfléchit encore avant de prendre le risque d’une réponse :

« Il ne suffit pas de résister, il faut construire des alternatives, bâtir des perspectives, mais aussi redonner du rêve et ne pas hésiter de faire plus radical pour répondre à la rage, pour recoller à l’action et au débat des franges entières de citoyens désespérés».

Quel diable d’homme ce Prudhomme !



Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
18 NOV
2016
 Aragon... au secours...
Alors que notre monde connait un quadruple  danger environnemental, économique, militaire et social qui le mène tranquillement et sûrement à sa perte... la tendance aux replis et les querelles progressent de manière étonnante  chez les militants alternatifs alors que la fraternité, la soif commune d’émancipation et de partage, la dynamique d’ échanges respectueux devrait à chaque seconde l’emporter...
Aragon... au secours...
Alors que notre monde connait un quadruple  danger environnemental, économique, militaire et social qui le mène tranquillement et sûrement à sa perte... la tendance aux replis et les querelles progressent de manière étonnante  chez les militants alternatifs alors que la fraternité, la soif commune d’émancipation et de partage, la dynamique d’ échanges respectueux devrait à chaque seconde l’emporter...

« L’humain d’abord », ce repère effervescent est aujourd’hui (presque unanimement) abandonné. Dans la gauche de transformation sociale, chacun campe fièrement sur ses positions irréductibles en jouant sa propre partition tel l’orchestre du Titanic, en pariant même sur la soumission de l’autre plutôt que sur la convergence et le consensus. Le solo funèbre semble  la seule perspective concrète avec des formes prémonitoires exacerbées sur Facebook.

Soulignons au passage  la multiplication des candidats (et des propos)  de « rassemblement anti-système et anti-partis » (Macron est le dernier exemplaire mis sur  le marché). Pourquoi donc désespérer ainsi  nombre de militants sincères et désintéressés attachés à leur organisation politique mais soucieux de dialogue.

Dramatique, désespérant, incompréhensible et suicidaire ! 

Quand les populations animales ont diminué de plus de 50% depuis 1970, quand l’UNICEF compte 300 millions d’enfants qui respirent un air toxique, quand le niveau d’alarme environnemental concerne la vie même sur la planète, quand le nucléaire civil et militaire fait courir un risque insensé à l’humanité, quand la concurrence, le libre-échange, les sociétés transnationales dominent sans partage la vie des hommes et menacent le vivant... De telles attitudes sont suicidaires. Qui peut espérer gagner seul ?

Perdu pour perdu, puisque la raison ne semble pas vouloir l’emporter, j’ose appeler à la rescousse les mots et la pensée du poète  visionnaire Aragon. On ne sait jamais... la poésie et l’art en général, selon nombre de mes amis, seraient l’ombre des choses à venir.

Allons-y donc pour Aragon... et tant pis pour ceux qui ne voient dans cet homme et ce militant qu’un dandy stalinien ! Tant pis pour ceux qui ne voient dans le souvenir de la  Résistance qu’une évocation utopique d’un passé cent fois révolu. Tentons le coup!

 

« Quand les blés sont sous la grêle

Fou qui fait le délicat

Fou qui songe à ses querelles

Au cœur du commun combat »

https://www.poesie.net/aragon4.htm

 

Peut-être est-il également temps venu pour les plus virulents d’entre nous d’abandonner leurs certitudes militantes ou plutôt de les confronter  aux urgences et à la gravité de l’instant.

 

Je connais des gens qui sont nés avec la vérité dans leur berceau, qui ne se sont jamais trompés, qui n’ont pas eu à avancer d’un pas de toute leur vie, puisqu’ils étaient arrivés quand ils avaient encore la morve au nez. Ils savent ce qui est bien, ils l’ont toujours su. Ils ont pour les autres la sévérité et le mépris que leur confère l’assurance triomphale d’avoir raison. Je ne leur ressemble pas. La vérité ne m’a pas été révélée à mon baptême, je ne la tiens ni de mon père ni de la classe de ma famille. Ce que j’ai appris m’a coûté cher, ce que je sais je l’ai appris à mes dépens. Je n’ai pas une seule certitude qui ne me soit venue autrement que par le doute, l’angoisse, la sueur, la douleur de l’expérience. Aussi ai-je le respect de ceux qui ne savent pas, de ceux qui cherchent, qui tâtonnent, qui se heurtent. Ceux à qui la vérité est facile, spontanée, bien entendu j’ai pour eux une certaine admiration mais, je l’avoue, peu d’intérêt. Quand ils mourront, qu’on écrive donc sur leur tombe : il a toujours eu raison..., c’est ce qu’ils méritent et rien de plus. Il faut appeler les choses par leur nom."

Aragon

Les Lettres Françaises, n° 771, du 30 avril au 6 mai 1959

 

Quand à celles et ceux qui reprochent aux autres leur passé, leur propre histoire personnelle ou collective...Qui reprochent à Mélenchon d’avoir été ministre socialiste ou à Laurent d’ être responsable d’un parti qui a tardé à condamner le stalinisme... Aragon, le visionnaire, a une piste intéressante à nous proposer...

 

"Je n’ai pas toujours été l’homme que je suis. J’ai toute ma vie appris pour devenir l’homme que je suis, mais je n’ai pour autant pas oublié l’homme que j’ai été, ou à plus exactement parler les hommes que j’ai été. Et si entre ces hommes-là et moi il y a contradiction, si je crois avoir appris, progressé, changeant, ces hommes-là quand, me retournant, je les regarde, je n’ai point honte d’eux, ils sont les étapes de ce que je suis, ils menaient à moi, je ne peux pas dire moi sans eux.

Aragon

Les Lettres Françaises, n° 771, du 30 avril au 6 mai 1959

 

Alors ? On continue le suicide collectif ou on y va ensemble... ensemble signifiant bien sûr avec les autres. Dïou Biban !




Commentaires ( 2 )


Sax le 19 nov à 08:45
Juste une remarque.
Tu écris
"quand le niveau d’alarme environnemental concerne la vie même sur la planète"
Il faut préciser que ce niveau ne concerne que la vie telle qu'on la connaît, et notamment la vie humaine.
Au pire, la planète continuera à vivre, sûrement sous une autre forme, et se passera très bien de la présence humaine.


THOMAS Gérard le 19 nov à 09:42
Bonjour Michel,

Merci pour cette publication et cette référence à Louis ARAGON. Cela ma incité à rechercher les citations de Albert JACQUARD grand scientifique plein d'humanité. En voici quelques unes dans le prolongement de celles d'Aragon.

"La cité idéale est celle où tout est école" ou "Eduquer, c'est apporter du contenu à ces liens, c'est créer des réciprocités, c'est proposer à chacun d'être l'un des dépositaires du trésor collectif, d'être de ceux qui l'enrichiront, d'être aussi face à la génération suivante, un passeur de témoin." Albert JACQUARD, Utopies, 2006.

Je termine par cette dernière citation qui m'amène vers un propos plus personnel dans cette période de tourmente où nombreux sont ceux qui agissent, souvent loin des projecteurs.

"Chaque membre de l'espèce a besoin des autres pour s'accomplir. Pour faire un homme, il faut des hommes." Albert JACQUARD, Abécédaire de l'ambiguïté de Z à A, 1989.

Cela fait deux ans que je me suis engagé dans un projet de recherche sur la relation agriculture et ville par la gouvernance alimentaire. Plus j'avance et plus le champ des possibles s'élargit pour tendre vers une société plus solidaire, contribuant à l'épanouissement humain. Le film DEMAIN en est une illustration et je peux témoigner qu'un grand nombre d'initiatives citoyennes existe sur les territoires et dans les quartiers. Des associations, des élus locaux sont engagés dans cette voie qui construit de la sociabilité, et surtout fait prendre conscience à ceux qui ont perdu espoir en un monde meilleur, qu'ils ont la possibilité d'améliorer leur quotidien à partir par exemple de jardins collectifs ou jardins partagés. Un résultat immédiat pour améliorer son quotidien est essentiel pour reprendre confiance dans l'action collective.

Pour les prochaines échéances l'homme providentiel n'existe pas, les candidats autoproclamés dénonçant le système sont en fait bien dans le système, ne serait-ce que par leur démarche individuelle. Trouvons les ressources pour rassembler sur le terrain à partir d'actions concrètes produisant des effets immédiats d'amélioration du quotidien. Je n'ai pas de solution car chaque lieu, chaque individu est particulier, c'est chaque groupe qui peut trouver par la mobilisation de l'intelligence collective, dans la confrontation des idées, des pistes d'amélioration du quotidien. Le programme pourrait se réduire au slogan "l'humain d'abord pour améliorer l'écosystème qui nous entoure, par l'action locale, dans un objectif global".


Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
05 NOV
2016
 La Halte Nautique rasée...
Sur les bords de Garonne de Saint Pierre d'Aurillac, au Port des Arrocs, un lieu magique attire les promeneurs, les riverains, les poètes, les vacanciers, les pêcheurs, les amoureux d'un soir ou d'une vie : c'est l' (ancienne) Halte Nautique.....
La Halte Nautique rasée...
Sur les bords de Garonne de Saint Pierre d'Aurillac, au Port des Arrocs, un lieu magique attire les promeneurs, les riverains, les poètes, les vacanciers, les pêcheurs, les amoureux d'un soir ou d'une vie : c'est l' (ancienne) Halte Nautique.

J'y vais souvent rêver comme en atteste la photo qui sert d'en-tête à mon blog.

 

 

 

 

 

Cette ancienne Halte Nautique a été aménagée depuis une dizaine d'année en Halle par VNF  (Voies Navigables de France) et est aujourd'hui entretenue par la commune de Saint Pierre d'Aurillac. Elle ne  coûtait donc rien à ses propriétaires/VNF.

Mais voilà que le barbecue/cheminée certainement sur-alimentés lors d'une nuit festive a pris feu détruisant une (petite) partie de la toiture. La réponse de VNF est sans pitié : ON RASE TOUT !

Les Gaves (Garonnais Epicurien pour une Vallée Epicurienne et Solidaire) réagissent par une pétition     https://sites.google.com/site/nonaladestructiondelahalle/

que j'ai signée et qui rencontre un réel succès.

Pour conserver le droit sacré de rêver au bord de la Garonne, je vous invite à faire de cette pétition un véritable mascaret !!!




Commentaires ( 4 )


Moni33 le 05 nov à 21:06
Déjà signe!!!De l' argent pour la culture,les services publics, les voies vertes!!!Cette halte nautique...c' est quand même l' argent public qui l' a payée..nos impôts....C' est facile...on rase on détruit tout ce que l' état ne veux plus entretenir:Comme les hôpitaux... On ne donne plus les moyens de fonctionner...et dans quelques temps...on mutualisera les services public/prive...On marche sur la tête!!!


Christian SIMON le 05 nov à 23:42
Je propose qu'un tour de garde s'organise autour de ce bâtiment et qu'à la moindre alerte on se retrouve pour jeter à la Garonne les éventuels demolisseurs.


hilaire le 06 nov à 15:49
Un endroit pour festoyer, un endroit pour débattre, un endroit pour rêver, un endroit pour admirer la Garonne ... bref un endroit comme il en existe plus beaucoup. Ces endroits là sont dérangeants dans un monde de brute !!!!!


SIMON Valérie le 06 nov à 19:53
Lorsque j'ai rencontré mon amoureux, nous allions souvent pique niquer dans cet endroit magique et tellement paisible. C'est également un endroit où nous amenons nos amis se promener tellement il a du charme.
Jusqu'où va t'on nous emmerder ? Parce qu'un endroit qui respire le bonheur, un endroit convivial, un endroit de débat, de rêve gêne.... Sachez Messieurs les technocrates que quoiqu'il arrive nous continuerons à rêver, à débattre, à être heureux ne vous en déplaise.
Que vous êtes tristes...


Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
18 OCT
2016
 Langon... problèmes de stationnement... passerelle et décentralisation...

Je viens de lire dans la presse que le maire de Langon voulait faire payer les places de parking de la ville de Langon par les communes voisines au prorata du nombre d’utilisateurs de ces dernières....

Langon... problèmes de stationnement... passerelle et décentralisation...

Je viens de lire dans la presse que le maire de Langon voulait faire payer les places de parking de la ville de Langon par les communes voisines au prorata du nombre d’utilisateurs de ces dernières.  Pour l’instant, il ne s’agit que du parking de  la gare mais demain peut-être en sera-t-il de même pour le marché, les salles des Carmes, les environs des stades, des piscines et peut-être ... même de la sous-préfecture, dont les utilisateurs, les visiteurs et/ou les spectateurs viennent « d’ailleurs et d’autre part ».

Cela m’a renvoyé à un échange de courrier sur le même thème il y a une dizaine d’années avec Charles Vérité. Je me permets de publier ce  courrier 

http://michel-hilaire.fr/upload/documents/lettre-maire-de-langon.pdf 

que je viens de retrouver dans mes archives et la réponse du « Grand Charles »

http://michel-hilaire.fr/upload/documents/reponse-maire-de-langon.pdf

Je pense qu’il y a prescription même pour ma secrétaire qui m’a bombardé à la signature de ce document maire de..... Fargues de Langon !



Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
12 OCT
2016
 Secours Populaire... Participez !
Toutes les études le confirment : En France et dans le monde... les riches n’ont jamais été si riches mais... les pauvres sont de plus en plus pauvres.

Chez nous comme ailleurs, la précarité et la pauvreté gagnent du terrain. Dans notre secteur, de nombreuses associations font appel à la solidarité et à la générosité publique pour essayer de répondre aux nombreuses demandes de personnes en difficultés...

Secours Populaire... Participez !

Toutes les études le confirment : En France et dans le monde... les riches n’ont jamais été si riches mais... les pauvres sont de plus en plus pauvres.

Chez nous comme ailleurs, la précarité et la pauvreté gagnent du terrain. Dans notre secteur, de nombreuses associations font appel à la solidarité et à la générosité publique pour essayer de répondre aux nombreuses demandes de personnes en difficultés.

Une antenne du Secours Populaire existe depuis plusieurs années à Langon et une autre vient de naître sur la rive droite de la Garonne. Son siège est à Saint Pierre d’Aurillac, dans un local mis à disposition par la municipalité.

Je participe à l’activité d’un (sympathique) groupe de bénévoles et vous invite à faire de même.

Dans un monde où le chacun pour soi devient la règle, consacrer un peu de son temps et de son énergie à la solidarité humaine concrète... pourquoi pas ?

Les personnes intéressées peuvent nous rencontrer à notre local (en face du bureau de la coopérative vinicole !) lors des distributions alimentaires tous les 15 jours. Les prochaines ont lieu mardi 11 et 25 octobre de 18H à 20 heures et mercredi 12 et 26 octobre de 14H30 à 17 heures...

Ah ! au fait... vendredi 14 et samedi 15 nous participons à une grande collecte départementale  de denrées alimentaires et de produits d’hygiène devant l’Intermarché de La Réole qui a eu la gentillesse de nous accueillir.

 

 

 

Si vous voulez donner un coup de main pour la collecte de ce week-end, n’hésitez pas, voici nos coordonnées :

http://michel-hilaire.fr/upload/documents/collecte-recherche-benevoles.pdf 

 

Si vous avez des questions, des propositions, des remarques...n’hésitez pas, je peux aussi essayer d’y répondre.



Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
26 SEPT
2016
 La Silver Economie Rurale...
Deux mots pour vous expliquer ce nouveau concept.

Après la « green économie » (économie verte in ingliche) qui serait  « une activité économique entraînant  une amélioration du bien-être humain et de l’équité sociale en réduisant les risques environnementaux », voici donc la « silver économie! » qui serait «  un nouveau marché ou plutôt une série de marchés en train de se décliner sur des segments liés au vieillissement de la population » ...

La Silver Economie Rurale...

Deux mots pour vous expliquer ce nouveau concept.

Après la « green économie » (économie verte in ingliche) qui serait  « une activité économique entraînant  une amélioration du bien-être humain et de l’équité sociale en réduisant les risques environnementaux », voici donc la « silver économie! » qui serait «  un nouveau marché ou plutôt une série de marchés en train de se décliner sur des segments liés au vieillissement de la population » Alors papi, c’est pas clair ? T’es un filon à exploiter !

 

 

Ambiguïté suprême du choix des mots, Silver signifie « argent » en anglais...en référence...... aux cheveux argentés de nos anciens !!!!

Eh bien ... la silver économie déclinée à la sauce rurale tiendra ces jours-ci un salon à La Réole, en Sud-Gironde. Tu le crois pas mami ?, just’à côté de chez toi !

http://www.silvereco.fr/les-29-et-30-septembre-2016-1er-salon-de-la-silver-economie-en-ruralite-en-gironde/3159840

 

Ce qui n’est pas du goût de nombreux syndicalistes, employés des hôpitaux, retraités, parents de personnes hébergées en maison de retraite qui ont en tête un récent et détestable courrier dont je vous ai déjà entretenu... https://cgtusd33.files.wordpress.com/2016/07/organisation-de-la-disette-en-ephad1.pdf

auquel s’ajoute  un courrier du personnel de l’EPAHD de la Réole....

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/t31.0-8/s960x960/14361350_175062722933165_5087309985122932381_o.jpg

 

Mais de qui se moque-t-on ? Quel décalage entre les bavardages de salon et notre propre vécu ! Quel décalage entre les promesses, déclarations des élus et les conséquences de leur vote !

 

Il est nécessaire d’élever la voix pour défendre le service public et le pouvoir d’achat des retraités comme le propose la CGT. De dire publiquement ça suffit. Question élémentaire de dignité , aussi, pour nos anciens !

Venez nombreux jeudi 29 septembre 11H 30 devant la mairie de la Réole.

 




Commentaires ( 2 )


Moni33 le 27 sept à 13:20
Certains elus, candidats aux prochaines primaires...de/droite ou de......gauche(???) clament que:"les retraités ont les moyens!" je ne reviendrai pas sur les moyens très faibles de beaucoup de nos anciens (retraites a moins de 800€/ mois), des fiscalisations nouvelles pour eux...et l'augmentation des charges courantes qui/augmentent tout pareil pour eux comme pour les actifs...
Ce qu'oublient nos politiques bien aimés (?) c'est que vu la conjoncture actuelle, vie chère, chômage galopant,les retraités...qui peuvent le faire!!!aident leurs enfants....voire leurs parents très âgés!...Et quand on lit la lettre du directeur de l'hôpital du Sud Gironde,on se demande ou est le respect pour nos anciens!Et en attendant,Mme Touraire promet encore plus d'efforts de la part de l'hôpital public pour '"boucher le trou de la Secu ! ! !"


Pépé ( papi en occitan ) le 27 sept à 19:11
79 ans début 2017( si j'y arrive ! ) 1292 € de retraite artisan ( il y a pire ) Mais je ne pourrais pas me payer un séjour en EHPAD. Alors, si des solutions existent pour que je vive à domicile, pourquoi pas ? D'ailleurs, j'y travaille ( pas plus de 35 h par semaine )
Par contre, les termes de potentiel exploitable, marché ... me laissent un peu perplexe .
A voir.....


Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
07 AOÛT
2016
 Soyez imprévisibles, rebelles et insolubes...
«Michel , un peu de sérieux, on est en guerre !!! » me font comprendre (gentiment d’ailleurs) quelques-uns de mes lecteurs (et souvent amis) qui pensent que la Garonne, Léon, le ponton, le théâtre, le fifre, la rosée du matin et le rosé du soir ne sont pas  sérieusement compatibles avec la  terrrrrrrrrible situation que connait notre pays et même le monde entier.
Soyez imprévisibles, rebelles et insolubes...
«Michel  un peu de sérieux, on est en guerre !!! » me font comprendre (gentiment d’ailleurs) quelques-uns de mes lecteurs (et souvent amis) qui pensent que la Garonne, Léon, le ponton, le théâtre, le fifre, la rosée du matin et le rosé du soir ne sont pas  sérieusement compatibles avec la  terrrrrrrrrible situation que connait notre pays et même le monde entier.

 

Mais voyons ! chers lecteurs ! ...n’y-a-t-il pas justement des vies à reconquérir, du bonheur à portée de main à condition d’oser encore rêver au quotidien et de tâtonner un tant soit peu autour de nous.. 

 

Alors, prenez le contre-pied et  regardez (par exemple) pousser ce cèpe en accéléré... quelle leçon de vie extraordinaire !

https://www.facebook.com/saveurslozere/videos/492416290967340/

 

 

Pour ce qui est de la « terrrrrible situation du monde ». Tenez, prenez aussi le contre-pied... fermez la télé... lisez l’Humanité... en s’attardant sur les lumineux billets de Philippe Torreton (je vous offre celui du 22 juillet)...

http://www.humanite.fr/suicidaire-et-meurtrier-612417

 

N’hésitez plus mes amis à devenir imprévisibles, rebelles et insolubles... à sortir des sentiers battus balisés par des managers de tout poil et par les penseurs institutionnels et financiers qui ne cherchent qu’à nous enfumer pour s’approprier notre miel !...

Osez sans hésiter imaginer la vie accélérée d’un cèpe,  osez contempler la tendresse d’un fleuve, osez lire l’Humanité et écouter ainsi résonner le verbe acéré  d’un jongleur de mot prémonitoire.

 

Osez la différence, l’originalité, dans un le monde qui « Chaque jour, fabrique  en silence de l’humiliation sociale» comme le dit si bien Philippe Torreton.





Commentaires ( 2 )


Madau le 08 août à 00:22
Tu es devenu écrivain,Michel ?Bienvenue.


briolais pascale le 09 août à 12:07
Merci! merci et remerci! j'en avais bien besoin aujourd'hui


Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
28 JUIL
2016
 Langon... juillet 2016
Lisez ce courrier...ça se passe à Langon...en juillet 2016.

https://cgtusd33.files.wordpress.com/2016/07/organisation-de-la-disette-en-ephad1.pdf

Pour info EHPAD : Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes
16 JUIN
2016
 La course à l’abîme...
Occupé à des tâches quotidiennes dévoreuses d’énergie auprès de mon vieux papa qui perd jour après jour ses forces et sa raison, je trouve de moins en moins le temps et l’envie de me pencher sur l’état du monde et de la société.....
La course à l’abîme...

Occupé à des tâches quotidiennes dévoreuses d’énergie auprès de mon vieux papa qui perd jour après jour ses forces et sa raison, je trouve de moins en moins le temps et l’envie de me pencher sur l’état du monde et de la société. 

Mais, chaque fois que je passe la tête à la fenêtre de l’actualité, je suis sidéré. Ce qui se passe avec la loi el Khomri est proprement ahurissant. Comment un gouvernement se disant de gauche peut-il être ainsi à des années lumières de notre vie et surtout de la colère sociale telle que la rapporte ce reportage de FR3 Bretagne ...

https://www.facebook.com/Faisons-les-poches-aux-500-familles-290213774494757/?fref=nf

(voir  sur ce site une video du 11 juin prise par fr3 Bretagne)

 

Valls et Hollande roulent à contre-sens en dehors du temps et de l’espace. Leur  aveuglement et leur obstination sont suicidaires. Ils désespèrent notre peuple, provoquent une grande glissade qui risque de profiter aux droites les plus extrêmes. Mais n’est-ce pas leur but ?   Ne s’agit-il pas de la mise en œuvre ahurissante d’une stratégie et d’une pédagogie du renoncement visant à briser définitivement tout espoir d’alternative : désespérer, isoler, exaspérer, menacer  pour mieux  exploiter, tromper, manipuler et conduire nos concitoyens à plier le genou devant l’autel de la finance.

Valls et Hollande sont sur une autre planète, celle des riches et de l’argent. Ajoutons qu’à chaque jour qui passe, j’ai de plus le profond sentiment et le pressentiment qu’ils sont prêts au pire pour nous imposer le pire. Ils perdent leur sang-froid, menacent et essaient de détourner notre attention du problème de fond, l’opposition d’une majorité de Français  à cette loi Travail.

La seule solution pour arrêter cette course à l’abîme, c’est le retrait de la loi. La seule solution pour imposer ce retrait, c’est de manifester notre volonté, dans l’unité et sans violence.

La journée d’action proposée par trois syndicats demain à Langon avec votation citoyenne et manifestation me semble donc être  bienvenue.

 

 

 




Commentaires ( 2 )


danflous le 17 juin à 05:58
Oh, que oui!!! une analyse pertinente!!! une politique de la terre brûlée, un déni de démocratie et un total mépris pour ceux qui font le peuple!


Claude le 17 juin à 12:19
Merci Michel, je serai ce soir présent à Langon, ça mérite au moins ça.


Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
17 MAI
2016
 Archives... Malik OUSSEKINE...
Il y a trente ans... en Décembre 1986...à l’heure où la jeunesse proteste contre le plan Devaquet, les voltigeurs motocyclistes de la police assassinent à coups de matraque et de coups de pied le jeune Malik Oussekine qui sortait d’un club de Jazz .....
Archives... Malik OUSSEKINE...



Il y a trente ans... en Décembre 1986...à l’heure où la jeunesse proteste contre le plan Devaquet, les voltigeurs motocyclistes de la police assassinent à coups de matraque et de coups de pied le jeune Malik Oussekine qui sortait d’un club de Jazz : https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Malik_Oussekine


Quelques jours plus tard nous étions des milliers dans les rues. Guy Mallié vient de m’envoyer une photo d’archives où j’apparais dans la manif aux côtés de mon épouse, de mon père... et d’autres têtes connues.

Il y a trente ans déjà...

Aujourd’hui mon fils a l’âge de Malik OUSSEKINE, la colère sociale est à son comble, le gouvernement semble prêt à assumer des « provocations » plutôt que de répondre aux aspirations des citoyens et de la jeunesse....je suis donc un peu inquiet mais toujours aussi déterminé.

 



Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
13 MAI
2016
 Forum inédit sur le pavé de Saint Macaire

Les participants eux-mêmes ont été surpris par leur propre nombre (de 60 à 80 selon les sources). Les forces de gendarmerie n’en revenaient pas non plus, photographiaient...comptaient et... recomptaient....

Forum inédit sur le pavé de Saint Macaire

 

Les participants eux-mêmes ont été surpris par leur propre nombre (de 60 à 80 selon les sources). Les forces de gendarmerie n’en revenaient pas non plus, photographiaient...comptaient et... recomptaient.

Initiée par le PCF/Front de Gauche mais ouverte à tous, cette manifestation a été le moment d’un original débat « dans la rue ». Il n’y a pas eu hier l’habituelle « délégation » rencontrant la députée pendant que les manifestants attendent patiemment le retour mais on a assisté à un corps à corps bouillonnant et un forum sur le pavé. Les prises de paroles « débordaient » !

 

Une démocratie vivante à ras du bitume, à des années lumières des méthodes du gouvernement qui refuse le débat  avec un 49/3 et joue le mépris provocateur à 100%. Du jamais vu à Saint-Macaire !

 

Rendons grâce à Martine Faure d’avoir été présente pour accueillir les manifestants et d’être descendue dans l’arène où la colère débordait. Colère institutionnelle avec des drapeaux et des interventions de militants CGT ou SNUIPP, des élus PCF /Front de Gauche, du Parti de Gauche et de collectifs divers mais aussi prises de paroles plus individuelles marquées par l’immense déception de tous les participants dont la quasi-totalité avait voté pour Martine Faure et qui venaient tour à tour  lui dire souvent de façon souvent émouvante :

 « la voix qu’on t’avait donné, on la reprend, tu ne la porteras plus, on va la faire entendre ailleurs et autrement ; tu n’as plus notre confiance !».

 

 

« Mais comment faire autrement,  je suis socialiste, c’est ma famille ! » répondait-elle aux réactions passionnées d’une jeune fille qui lui criait entre deux sanglots et en l’embrassant : « je t’aime et je te respecte, mais comment peux-tu te faire embarquer dans cette galère, comment peux-tu être du côté de l’argent-roi alors qu’on manque de tout ? ... Il faut nous rendre notre travail et notre  argent ! »

 

 

Peut-être à ce moment Martine Faure a-t-elle saisi la contradiction fondamentale à laquelle elle devait faire face :  être du côté du gouvernement socialiste ou être du côté de la souffrance sociale et populaire !!!

 

 

Elle avouait également  avoir voté des lois du bout des doigts : « parce qu’elles étaient moins pire qu’au départ. » !!!

 

Stupéfaction dans les rangs des manifestants qui de toute évidence espéraient d’elle et d’une vraie gauche,  la recherche du « meilleur possible » plutôt  que celle « du moins pire » libéral.  

 

 

« Il n’y a plus qu’à espérer en  nous - mêmes , nous sommes le peuple » résumait hier un manifestant.

« On reviendra sur les allées de Saint-Macaire et on sera des centaines »  soufflait un autre.

 

 

La sagesse et une autre manière de faire de la politique seraient-elles en train de l’emporter ?

 

Lire l'article Sud Ouest du vendredi 13 mai 2016

 

 

 





Commentaire (1 )


abezou alain 33350 mouliets le 14 mai à 20:27
j'étais à Libourne pour dire à mon député que je suis furieux face à cette
loi qui va détruire le travail de nos anciens militants.nous étions 15 dans une commune de 28000 h c'est triste de voir cela


Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
10 MAI
2016
 Martine... tu ne peux pas voter cette loi... !!!
Malgré quelques aménagements de circonstance, la loi El Khomri entérine la fin du code du travail et de la protection sociale des salariés. Elle est jugée négative par 80% des Français !....
Martine... tu ne peux pas voter cette loi... !!!
Malgré quelques aménagements de circonstance, la loi El Khomri entérine la fin du code du travail et de la protection sociale des salariés. Elle est jugée négative par 80% des Français !

http://loitravail.lol/

 

Mais le gouvernement, malgré l’hostilité  d’une majorité de Français, persiste à vouloir  dynamiter ainsi les dernières digues collectives de protection que les salariés ont mis des années à construire. C’est un retour en arrière d’un siècle. C’est le prélude à un énorme saccage quotidien de millions de vies ordinaires.

 

Le  journal  « L’humanité » publie d’ailleurs un pertinent dossier plus détaillé sur cette question :

http://www.humanite.fr/dossiers/social-eco/casse-du-droit-du-travail-non-merci-601833

 

Un immense mouvement se développe pour le retrait de cette loi notamment dans la jeunesse déjà victime des contrats précaires, des stages non rémunérés...

 

Au moment de discuter et de voter la loi quelques députés front de gauche/écologistes/socialistes viennent de réagir :

http://www.humanite.fr/des-deputes-presentent-une-vraie-loi-travail-606366

 

Que va faire Martine Faure,  notre députée... dont nous avons assuré l’élection en 2012 ?

 

Le vote se fera le 17 ou le 18 à l'Assemblée Nationale.

 

Il y a urgence à se mobiliser, à réagir.

 

Je vous invite à participer au rassemblement initié par le PCF 12ème circonscription mais ouvert à tous (syndicats, associations, mouvements, citoyens...) pour lui demander de ne pas voter ce texte...

 

JEUDI 12 MAI à partir de 17h 30 à Saint Macaire (allées des Tilleuls)

Dans le même temps, n’hésitez pas à agir individuellement et à  envoyer un message personnalisé à son attention :

  1. par courrier 7 allée des Tilleuls 33490 St MACAIRE
  2. par mail contact@martinefaure.fr 
  3. ou par téléphone au 05 57 98 09 72

Vous pouvez vous inspirer de celui-ci en rajoutant juste votre nom, votre adresse et en signant !

 

Martine Faure,

Nous étions plein d’espoir  au lendemain des élections législatives de 2012 quand tu nous promettais d’être attentive à notre avenir, de défendre les moyens des services publics et nos communes ou de soutenir les plus faibles contre le pouvoir de l’argent.

Tu t’engageais à respecter nos choix . Alors aujourd’hui nous sommes des milliers, des millions à te demander de tenir ces engagements et de ne pas voter une loi qui porte en elle la trace d’un allongement du temps de travail, qui conduit à faciliter les licenciements et qui condamne la jeunesse à la précarité à perpétuité.

Ensemble, restons debout !

 

 

DERNIERE MINUTE !

Manuel Valls vient d'annoncer le recours au 49-3 de son gouvernement pour faire passer, sans vote, la loi Travail.

Face à une majorité dans la rue, dans  l'opinion publique et maintenant au Parlement, le gouvernement, isolé, fait le choix d’un coup de force inacceptable.

Raison de plus pour manifester notre mécontentement par mail et devant la permanence de Martine Faure...

Dans l’unité la plus large, faisons échouer ce déni de démocratie  en exigeant le retrait de la loi. Censurons ce gouvernement qui n’a plus rien à voir avec la gauche ! Partout, faisons entendre notre colère contre ce recul majeur de nos droits sociaux. La loi Travail doit être retirée.

 

 

 

 

 




Commentaires ( 3 )


André Mallié le 11 mai à 08:27
Madame la députée,
Dans cette loi en débat il y a entre autre la possibilité du référendum. A priori le référendum pourrait être proposé par les entreprises. Mais voilà, connaissez-vous l'état de syndicalisation dans les entreprises de notre circonscription? Dans la plus part des entreprises il n'y en a pas. Et donc dans ce cas, s'il devait y avoir une consultation, qui aurait le plus beau rôle? Cela c'est déjà produit dans nombres d'entreprises du Pays. Pensez vous d'ailleurs que l'inversion des normes sociales dans ce Pays soit profitable aux salariés, mais aussi aux chômeurs et retraités. Je vous demande de vous joindre aux députés qui osent se dresser contre cette loi régressive. Vous joindre donc y compris à vos courageux camarades de votre groupe. Cette loi est contestée à l'Assemblée Nationale où le débat a commencé, dans la rue et majoritairement dans le Pays. Alors ensemble, nous et vous! Respectueusement. André Mallié


Michel Hilaire le 11 mai à 09:15
http://www.lcp.fr/la-politique-en-video/archive-lcp-hollande-le-493-est-une-brutalite
Quel reniement! Ahurissant! les conséquences d'autant d'irresponsabilité sont dangereusement imprévisibles. Il est urgent de retirer la loi travail du circuit, c'est le seul moyen efficace d'éviter le pire à venir/avenir.


SIMON Valérie le 14 mai à 11:01
Je rejoints la demande d'André Mallié auprès de Martine Faure. Les résistants socialistes sont également de sa famille... Et ils ne renient rien ni personne, bien au contraire, ce sont eux les élus de la gauche. Celle pour laquelle nous avons voté. Je crois Martine que tu commets une très grosse erreur. C'est trop grave, nous allons tout perdre, tu sacrifies des générations à venir. Tes petits enfants te remercieront...

Valérie SIMON


Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
04 MAI
2016
 Générer du danger...faire peur...

C’est la stratégie historique de l’extrême droite et de tous les « terrorismes ». Elle est reprise aujourd’hui par les pouvoirs médiatico- politico-financiers et malheureusement cultivée aussi par  le gouvernement de Hollande/Valls/Macron qui joue la carte funèbre du désespoir et de la violence avec une importante partie de la jeunesse...

Générer du danger... faire peur...
C’est la stratégie historique de l’extrême droite et de tous les « terrorismes ». Elle est reprise aujourd’hui par les pouvoirs médiatico- politico-financiers et malheureusement cultivée aussi par  le gouvernement de Hollande/Valls/Macron qui joue la carte funèbre du désespoir et de la violence avec une importante partie de la jeunesse.


Cette stratégie de la peur vise à aveugler notre capacité de réflexion, pousse à une escalade de répression et de violence. Au final,  elle conduit  à appeler au secours des hommes (ou des femmes)  providentiels  et mène  à l’instauration d’un  « ordre nouveau » encadré par un « état d’urgence ».

Cette situation appelle chacun d’entre nous à la réflexion.

Loin des sempiternels discours  des manipulateurs (philosophes à deux balles, politiques tordus, journalistes bien-pensants...) ... je vous propose  deux regards originaux :

1) celui  de maître yoda

 

 

 

2) celui de Daniel Herrero


 

 <
Créer du lien Daniel HERRERO par michelud/p>

 




Commentaire (1 )


BRIOLAIS Pascale le 05 mai à 10:16
Oui, la peur... et l'isolement, chacun dans sa case, ne pas mélanger les genres afin de cultiver la peur de l'autre.
Diviser pour mieux régner
Bonne journée


Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
01 MAI
2016
 Vive le pont de l'Ascension...
Allez... laissons-nous aller à un peu de nostalgie... pour évoquer le passage souterrain sous la voie ferrée à Pian. Durant des années, j’ai bataillé ferme avec mon collègue Jean-Jacques Paris pour que ce (double) projet d’envergure soit mis en œuvre...
Vive le pont de l'Ascension...

Allez... laissons- nous aller à un peu de nostalgie ...pour évoquer le passage souterrain sous la voie ferrée à Pian. Durant des années, j’ai bataillé ferme avec mon collègue Jean-Jacques Paris pour que ce (double) projet d’envergure soit mis en œuvre. Ce fut une lutte acharnée au milieu des haussements d’épaules, des ricanements et des quolibets fatalistes « il n’y arrivera jamais ! pari perdu d’avance ! ».

C’était sans compter sans la persévérance de l’élu départemental de l(ex) Canton de Saint Macaire...

Voici d’ailleurs pour info, deux billets de mon blog datant d’une dizaine d’année. Eh oui !

http://michelu.elunet.fr/index.php/post/15/10/2007/Passage-a-niveau-de-lArdilla

http://michelu.elunet.fr/index.php/post/08/07/2009/Passages-a-niveau-de-Pian-sur-Garonne-et-Saint-Macaire

A l’heure où la communication tient lieu de projet et où l’action politique se résume trop souvent à créer l’illusion en avançant des promesses ensuite non-tenues, je passe chaque jour avec fierté devant cette réalisation d’une utilité certaine en terme de sécurité !!!!

Et puis... Permettez-moi de trouver que l’argent public est plus utile investi ici que l’argent privé ne l’est aux Bahamas.

Et enfin... quelle prouesse technologique que ce pont construit à côté de la voie ferrée qui va être poussé durant le week-end de l’Ascension (du 6 au 8 mai) en lieu et place de la voie ferrée actuelle pour permettre dès septembre d’utiliser la voie souterraine nouvelle. Un travail minutieux et titanesque !

Mais ce n’est pas fin, il reste à réaliser le second passage sous-terrain permettant de sécuriser l’accès au collège et à  créer un rond point à la caserne des pompiers pour sécuriser aussi l’accès  à Saint-Macaire  très dangereux par les  feux sur la RD.1113.

Des réalisations également programmées sous mon précédent mandat et mises en œuvre prochainement.

Mais ça c’était avant... maintenant on ne bâtit plus... on fusionne, on regroupe, on privatise, on abandonne, on  liquide... Le seul projet d’actualité, c’est l’austérité à tous les étages..

Bon... calmons nous et, en attendant..... ne boudons pas notre plaisir...

 

 

Vive le pont de l’Ascension !




Commentaires ( 2 )


NETTE le 01 mai à 21:22
Bonsoir, Michel,
Je n'ai pas eu le plaisir (quoique ...) de participer à toutes ces ... hésitations politico-administratives ... mais je suis heureux d'avoir pu être présent ces dernières années pour voir aboutir ce magnifique projet. A mon avis, il y aura intérêt à arriver de bonne heure pour être certain de voir quelque chose. J'ai eu le plaisir et l'honneur de te connaître sur la fin de ton mandat de conseiller général et ce fut d'autant plus un grand plaisir que tu nous as permis d'équiper notre club des anciens avec une dizaine de PC en bon état, machines depuis remises à niveau mais qui sont toujours au boulot toutes les semaines. Tu étais venu inaugurer la chose et ce fut l'occasion de boire un verre pour arroser ces bécanes. Amitiés.


Claude le 02 mai à 09:34
Il faut être persévérant, vigilant, suivre les dossiers, ce que beaucoup d'élus ne font pas ou peu. Nous avons eus la preuve devant les yeux que l'action et la persévérance d'élus communistes qui ont agit avec la population n'est pas un mirage, comme le Collège de Pian/Garonne en d'autres temps. Merci.


Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
14 AVR
2016
 Hôpital Langon -La Réole...un trou non détecté...
Sud-Ouest du mercredi 13 avril a publié un article ahurissant !

http://www.sudouest.fr/2016/04/13/l-hopital-dans-le-rouge-2329203-2915.php 

A peine croyable.... l’hôpital Langon/La Réole vient de tomber dans deux trous non-détectés... ni par la direction... ni par le conseil de surveillance...

Hôpital Langon -La Réole...un trou non détecté...

Sud-Ouest du mercredi 13 avril a publié un article ahurissant !

http://www.sudouest.fr/2016/04/13/l-hopital-dans-le-rouge-2329203-2915.php

 

 

 

A peine croyable.... l’hôpital Langon/La Réole vient de tomber dans deux trous non-détectés...ni par la direction... ni par le conseil de surveillance. Deux très... très... gros trous pourtant : 1,2 millions en fonctionnement et 1,8 millions en investissement  .

Accrochez-vous ! Tout cela serait du « à un manque de communication entre le service travaux et le service financier » !!


Les lecteurs de ce blog qui calculent leur budget mensuel au centime d’euro près  apprécieront ! Tiens, au fait, des caissières de supermarché sont licenciées pour des trous de 5 euros... et là... quelle va être la sanction ?

Il semble d’ailleurs que la technique du « trou non détecté » soit en vogue cette année. Monsieur Rousset nouveau président de la Région vient d’ailleurs d’ être victime lui-même  d’un trou (royal)  non détecté installé sur son chemin par ses colistiers de Poitou-Charente....

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/couacs/2016/02/22/25005-20160222ARTFIG00078-poitou-charentes-rousset-ps-pointe-la-derive-de-l-ancienne-gestion-socialiste.php

 

 

Les services fiscaux eux-mêmes viennent de découvrir des trous dans la protection contre l’évasion fiscale après une récente émission télévisée concernant les comptes offshore ! 

 

 

Les communes, communautés de communes et même le département découvrent eux aussi l’ampleur des trous qui se creusent sous leur pas ! Mais au gouvernement, dans les collectivités  comme à l’hôpital de Langon/La Réole, on va sans aucun doute demain  prendre des  décisions « réalistes et courageuses » pour boucher les trous. Il s’agit du fameux triptyque infaillible : réduction des salaires/augmentation des impôts/privatisation du service public. En effet pas question de boucher les trous en prenant un seul centime  aux amis des amis des riches.

 

Cette histoire de trou non détecté est indigne, malhonnête et insupportable et me/vous rend malade surtout lorsqu’il est question d’éducation et de santé.

Les trous ont bon dos mais le pire serait de s’habituer à cet argument honteux sinon demain, ces apôtres de l’austérité éternelle pousseront la vacherie jusqu’à nous faire creuser notre propre trou !

 

 

Il est donc urgent de réagir  comme le propose le comité de défense qui est en train de se constituer sinon les trous ne feront que s’aggraver et notre vie aussi.

 


Télécharger le tract du comité de défense des services publics du Réolais

 

 




Commentaires ( 3 )


Lesbats le 15 avr à 14:57
Bonjour Michel,

Que ce soit sous nos pieds ou sur ce qui nous soutient tous, les finances publiques, en effet, il y a des carriéristes qui nous minent les sols, les finances, et le moral ! Hélas, l'inculture dominante n'a pas retenu la leçon de Platon dans le "Critias". C'est "l'amour de l'or" qui a perdu les Atlantes, dont l'île s'est enfoncée dans les eaux, parce que celles-ci ont monté - comme nous !
Nous invitons celles et ceux qui n'acceptent ce fait accompli de la déliquescence des liens humains, des finances, à se rassembler ce samedi 16 à partir de 14heures à l'Hôpital de la Réole, à rejoindre le comité de défense ou à le soutenir explicitement, en nous écrivant un mail ou par courrier à mon adresse (2 rue Jean de la Moune, 33190 Hure).


SCHEIDT le 15 avr à 15:28
c'est lamentable , nous allons encore casqué pour l'incompétence de certains


Monique Mezza-Mégoud le 15 avr à 16:39
Bizarre bizarre!!!Quand on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage!!..Si même le conseil de surveillance n'est pas capable ds signaler un dysfonctionnement... A quoi sert il??
En attendant demain rassemblement des usagers, syndicats,citoyens, a partir de 14 heures chemin de ronde, devant le centre hospitalier de La Réole!


Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
18 MARS
2016
 Le petit journal
Après le journal de la commune de Caudrot, celui de la commune de Saint Pierre d’Aurillac !!! ....

Le petit journal

Après le journal de la commune de Caudrot ...celui de la commune de Saint Pierre d’Aurillac !!!

 

On y apprend également un « tas de choses » dans un langage accessible sur la vraie vie quotidienne et sur les trésors de générosité que recèlent l’action publique des élus et des associations.

On y retrouve le sens du mot COMMUNE... un joli mot fait de solidarité, de proximité de bénévolat et de fraternité vraie... !!!

Alors...pourquoi diable vouloir les supprimer et les fusionner au lieu de les moderniser et de les inciter à coopérer ?

En attendant des jours meilleurs, ne boudons pas notre plaisir et feuilletons le petit journal :

 

 

 




Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
12 MARS
2016
 Le pire serait de s'habituer...

« ..... des arrangements secrets, des échanges convenus, des coups bas sournois, des manœuvres tordues, des résistances égocentriques, des oublis fâcheux et une ignorance totale de l’avis éventuel de la population....

Le pire serait de s'habituer...

« ..... des arrangements secrets, des échanges convenus, des coups bas sournois, des manœuvres tordues, des résistances égocentriques, des oublis fâcheux et une ignorance totale de l’avis éventuel de la population. On a voté et on a réglé ses comptes (dépasser 15 000 habitants pour ceux qui ne les ont pas) entre barons roses ou bleus sous la houlette éberluée du Préfet. Tout avait été négocié. Les consignes avaient été données. On a voté sur consignes sur des secteurs inconnus avec une seule idée : préserver les intérêts des plus forts au détriment des plus faibles ! Le puzzle est presque plus compliqué maintenant qu’antérieurement. On a taillé, découpé, ajusté, exécuté… dans le silence. Une impression désagréable de venir assister à un partage de dépouilles de quelques « gibiers » blessés, affaiblis pour conforter les situations des plus aguerris.... »

  

Ceci est un extrait des commentaires du blog de Jean-Marie Darmian sur la dernière réunion de la célèbre Commission Départementale de Coopération Intercommunale à laquelle il a assisté... inutile d’en rajouter !

 

On pourrait sourire de cette vente à la découpe et de ces arrangements des fortes entre eux, mais ils viennent malheureusement de précipiter nos « grands élus locaux » dans le camp des « pourris » aux yeux de la « grande majorité de la population ». Et ce n’est que le début... attendons la suite... quand les habitants de notre (ex) communauté des coteaux macariens vont être confronté aux problèmes concrets posés par ce charcutage. En effet, l’impact va être important sur notre vie quotidienne: citons pour exemple l’enfance, le logement, la voirie, la solidarité l’environnement, la vie associative qui vont être complètement chamboulés selon à quelle communauté votre commune sera rattachée.

  

Incroyable ! Le partage s’est fait en commission sans aucune information ni aucun débat sur l’avenir de nos services. Que deviendront le siège et le personnel de notre communauté ? les stades de Saint Macaire et Saint Maixant ? la maison de la petite enfance ? la gestion des ruisseaux ? les centres de loisirs ? les services d’aide à la personne ?... personne ne sait... silence... la question n’a même pas été abordée sinon par un aveu du bout des lèvres, « ça va être compliqué ! » disent nos élus ! Eh oui... Compliqué administrativement et financièrement comme ils le reconnaissent eux-mêmes... mais compliqué aussi pour les parents qui devront changer de centre de loisirs ou de crèche pour leurs enfants. Compliqué pour les citoyens et les associations qui vont assister à une concentration et un éloignement des services avec une baisse des financements à la clef. Des batailles seront à mener pour nos libertés citoyennes et associatives, pour la défense de services publics de proximité. J’en serai car trop c’est trop !

 

On parle enfin de cohérence, de bassin de vie, de logique... mais au contraire je ne vois personnellement à ce tripatouillage qu’une ou plutôt deux intentions inavouables et inavouées mais connues de tous : déconnecter et éloigner le citoyen (jugé trop subversif) de la vie publique et remplacer le service public de proximité et la vie associative par des activités privées et lucratives.

 

Quand à l’argument de la simplification ! foutaise ! Allez donc expliquer à un citoyen de Saint-Macaire qu’il sera dans la même communauté que Hostens et Pompéjac dont les Conseillers Généraux sont Isabelle Dexpert et Jean-Luc Gleyze alors que les élus départementaux de Saint Macaire sont Mr Moreno (maire de Lestiac qui sera lui dans la communauté de communes de Podensac ) et Mme Aguillana (qui sera elle dans les portes de l’Entre Deux Mers incluse dans la métropole bordelaise pour l’étude du schéma de cohérence territoriale..) !

Simplification.... alors que le citoyen macarien aura deux députés !!! si !si ! ... je ne plaisante pas... un député pour sa nouvelle communauté de Commune dont le siège sera à Langon !!! Gilles Savary et l’autre.... pour sa commune de Saint Macaire qui sera Martine FAURE. Cette dernière en tant qu’élue de Langon aura la lourde tâche de soutenir et peut-être voter la découpe sur la rive gauche tout en la trouvant négative sur la rive droite.

 

Vous ne comprenez pas ? Vous ne trouvez pas ça logique ? C’est que vous êtes idiots, rétrogrades ou... ou... communistes !

 

Pour guérir de ces trois dernières maladies qui n’en font qu’une aux yeux de nombreux élus politiques, je vois trois attitudes possibles :

  1. vous pensez qu’on n’y pourra jamais rien et vous fermez les yeux . Advienne qui pourrira !
  2. vous êtes pris d’un accès de folie impossible à maîtriser et vous votez front national aux prochaines élections. Advienne encore qui pourrira !
  3. vous pensez que votre vie et celle de vos enfants valent mieux que le mépris du gouvernement et des élus politiques , qu’elles valent mieux que la soif d’argent d’une minorité , qu’elles valent mieux que le retour au siècle dernier proposé par ce gouvernement avec une série de « réformes » de la retraite, avec toutes ses lois sur le travail, ses réformes des collectivités locales ou avec l’état d’urgence . Alors, n’est-il pas temps de « décider de décider » vous-même (et ensemble), de votre vie quotidienne... d’entrer en résistance, comme 500 000 personnes l’ont fait mercredi dans les rues de France, pour s’opposer à la loi El Khomri, de rejoindre et d’amplifier le mouvement convergent qui prend naissance pour retrouver de l’humain dans la société.

C’est vous qui décidez mais le pire serait de s’habituer et de laisser les autres décider.

En attendant prenez un bol d’air frais pour vous donner des forces et profitez aussi de la vraie vie avec l’ouverture de la truite et le carnaval de Saint Pierre d’Aurillac aujourd'hui  !




Commentaires ( 5 )


BARDEAU le 14 mars à 09:18
Un coup de gueule très pertinent de la part de Michel HILAIRE…
Les observations, frappées au coin du bon sens, ancré sur les solides principes fondés sur « l’Humain d’abord », valent pour l’ensemble des découpages effectués dans ce qui est encore nommé le département.
Lorsque les « cantons » ont, pour les dernières élections de l’organe départemental (ex cantonales) été « redistribués par charcutage, j’ai vainement cherché les délibérations communales protestant…
Quant à la consultation des intéressés, les citoyens, par l’invitation à de simples réunions publiques…
L’anesthésie nous guette, les chirurgiens qui la font pratiquer avant l’opération ont enfilé les gants et brandissent le scalpel (?)


MARC le 15 mars à 06:34
UNE GROSSIERE ERREUR DE STRATEGIE……

Etonnant…. en une seule année, le canton de Saint Macaire a été liquidé et la communauté de communes des Coteaux Macariens zigouillée sans provoquer une seule protestation.
L’important n’était-il pas de dézinguer Saint Pierre d’Aurillac !!!!. Le seul projet ambitieux étant de rechercher derrière quel » puissant seigneur et maître » on allait se ranger.
Le pire, c’est qu’en acceptant et en réclamant de découper et de liquider la communauté de communes des coteaux macariens canton, ces mêmes élus se retrouvent affaiblis en cassant une dynamique créative et associative remarquable. Ils sont en train aujourd’hui de jouer les bourgeois de Calais auprés de Langon et des landes de Gascogne.
Nos têtes pensantes politiques de l'(ex) canton lient ainsi leur destin à l’abandon de leur identité et à une stratégie de fuite vers le sud (vers l’axe Bazas Captieux…) qu’ils seront condamnés à financer lourdement sans bénéficier d’aucun avantage car ils ne deviennent qu’un « méprisable appendice rive droite ».
Tout se passera demain…ailleurs… sur l’autre rive (même la piste cyclable!!!).
En acceptant et même en réclamant « la découpe », les décideurs des de la rive droite scient la branche sur laquelle ils sont assis.
Le pire du pire dans tout ça , c’est que Saint Pierre d’Aurillac et Caudrot,, que toute la stratégie visait à éliminer (car ils ne marchent pas dans les combines des grands partis ) vont retrouver une nouvelle vie sur l’axe Garonne sans avoir à assumer en punition les lourdes dettes du Sud-Gironde.
Des petits malins qu’on croyait isoler et à qui on donne une nouvelle vie!


Mathurin le 16 mars à 19:36
LANGON NOUS ABANDONNE…ABANDONNONS LANGON…!

On ne va pas tourner autour du pot. Tout le problème vient du fait que la ville et la communauté de communes de Langon (abusivement appelée Sud-Gironde) ne veulent pas de Caudrot, Saint Pierre et Saint Martin dans leur communauté.
Alors, voilà…J’habite Saint Martin de Sescas; je mets 14 minutes pour aller faire mes courses à Intermarché La Réole et 18 minutes pour aller à Leclerc Langon! Mon beau-frère qui habite à Saint Pierre d’Aurillac a aussi fait le calcul…12 minutes pour aller à Inter Langon et 12 minutes pour aller à Inter La Réole…kif-kif!
Si Langon nous abandonne, pourquoi aller y placer notre argent, nos économies, apporter nos taxes et impôts et enrichir une communauté qui ne veut pas de nous.
Pourquoi ne pas organiser dans les communes abandonnées une grande campagne publique sur trois thèmes:
« La Réole c’est plus facile/ c’est plus prés/ c’est plus sympa/ c’est plus humain! »
« Langon nous abandonne, abandonnons Langon! »
« La Réole investit avec nous, investissons avec la Réole »
Qu’en pensez-vous Mr Hilaire?


MICHEL le 18 mars à 14:18
LA REOLE ET/OU LANGON ?

C’est un peu la question que vous posez !
Pour moi, le bassin de vie (dont se réclament beaucoup d’élus) ne se limite à la concurrence entre supermarchés. J’essayais de démontrer dans un précédent billet du mois de janvier , http://michelu.elunet.net/page/14/qu’il y a encore une vie et une dynamique dans nos communes comme dans notre communauté de communes et que celles-ci ne sont pas « dépassées » en terme d’espace de vie.
Je faisais la remarque suivante :
« Quant au fameux bassin de vie qui est aujourd’hui l’argument suprême d’une fusion, il demande à être un peu mieux décortiqué en prenant d’abord notre propre exemple personnel.

En ce qui me concerne, mon bassin de vie de retraité tourne autour des activités humanitaires basées sur la communauté de communes, de la pétanque de Saint Pierre, du théâtre à St Macaire, je fais une partie de mes courses à la superette de Saint Pierre mais aussi sur Saint Macaire pour les clopes, les journaux, les huîtres et le pain, je chasse à Saint Martin et à Saint Pierre, je pêche entre La Réole et Langon… et j’ai un autre bassin de vie qui est le bassin de vie de la famille et amis.

Pour l’essentiel, sauf le supermarché, les gros achats, les bouquets de fleurs, mon passeport ou le lycée de mon fils, je ne vais pas systématiquement à Langon ou à La Réole, ni à Cadillac. L’essentiel de mon bassin de vie est un bassin de proximité. Je n’ai donc pas envie qu’on déplace, qu’on centralise ou qu’on « métropolise » ma vie à Langon ou à La Réole ou à Cadillac mais…. je ne verrais aucun inconvénient à discuter avec tous et d’abord avec ceux qui acceptent qu’on respecte mon désir de proximité .
Et vous ? »
Vos chiffres m’ont cependant un peu étonné et j’ai fait le voyage ce matin.
Vous avez raison, à ma grande surprise , j’ai mis plus de temps depuis chez moi pour aller à Leclerc (Langon) qu’à Intermarché (La Réole) . Cela peut effectivement modifier quelques habitudes dans la prochaine période…mais je mettrai quelques bémols :
1)Je rappelle qu’il y a à Caudrot et Saint Pierre des superettes qui sont bien achalandées…..
2)J’ai été étonné ce matin (vers 11 heures)
-par le haut niveau de circulation dans les deux sens qui prouve qu’il y a une réalité des déplacements et toute une logique de vie Langon/La Réole sur l’axe Garonne
-par l’engorgement en arrivant à Langon qui va rendre dans peu d’années cette ville difficilement accessible en voiture .
Dans tous les cas, ce sont les habitants qui vont payer la note en temps et en argent !
Alors, la vrai question n’est-elle pas celle de véritables transports publics, d’investissements dans les trains de proximité (au lieu de la LGV). La vrai question n’est-elle pas l’abandon actuel total de l’axe Garonne (pourtant dynamique en terme d’emploi) dans le nouveau découpage au profit d’une course unique vers le Sud (Bazas, Captieux, Pau…) basé sur l’illusion autoroute/TGV.
Je ne suis pas sûr du tout que les habitants de la Communauté de Communes des coteaux macariens (qu’ils habitent Caudrot, St Pierre, Saint Macaire ou Saint Maixant) trouvent leur compte dans ce charcutage.
Les élus locaux englués dans des visions partisanes vont payer cher demain ce découpage. En sont-ils conscients ?


Paroupian le 13 avr à 15:52
Pour apporter ma pierre à l'édifice.
J'étais ce week-end à une réunion d'information animée par le maire de la 3° commune de la communauté du Sud-Gironde, Saint-Symphorien.
Commençant un peu à connaître le maire, j'ai tendance à croire qu'il ne nous a pas raconté de bobards.
J'ai eu comme informations :
- la fusion de la CDC du pays paroupian (Saint-Symphorien) avec Langon n'a été qu'un second choix. La CDC aurait préféré fusionner avec Bazas, mais Bazas n'a pas voulu absorber Villandraut (je ne connais pas assez les histoires locales pour deviner pourquoi).
- la proposition de fusion CDC Sud-Gironde avec la CDC du Pays Macarien a effectivement été rejetée à l'unanimité. Mais non pas à cause d'une quelconque aversion envers les communes "rive droite", mais plus simplement car les délais fixés pour la procédure étaient beaucoup trop courts pour une étude sérieuse.

Sinon, la situation de certaines communes de la CDC Sud-Gironde est à peu près aussi ubuesque (ou kaflaïenne) que celles de Saint-Pierre, au niveau de la représentation du conseil départemental ou du député. En fait le découpage des cantons et des CDC ont été effectués "à la serpe", sans respecter un minimum de cohérence.


Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
05 MARS
2016
 On vaut mieux que ça....
Je vous invite à aller sur ce site d’un collectif de jeunes vidéastes qui enfoncent le clou de manière concrète sur l’explosion du code du travail projetée par le gouvernement ....
On vaut mieux que ça....

Je vous invite à aller sur ce site d’un collectif de jeunes vidéastes qui enfoncent le clou de manière concrète sur l’explosion du code du travail projetée par le gouvernement : https://www.facebook.com/OnVautMieux/

 

 

On vaut mieux que ça ! C’est un sentiment  partagé autour de moi par des dizaines d’employés, d’ouvriers, de techniciens, de créateurs, tous  écœurés par le gâchis de leur intelligence et de leur envie d’être utile à la société . C’est le sentiment de nombreux jeunes qui se demandent quel avenir on leur prépare... sinon... celui de « précaire un jour ! précaire toujours ! » : http://www.humanite.fr/precaires-un-jour-precaires-toujours-600548

 

 

Allez sur ce site, témoignez ! L’heure n’est plus au silence et au fatalisme. L’heure est  à la dignité, au refus de la fatalité. Diffusez votre colère !

 

En mars, l’espoir !



Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
29 FÉV
2016
 Caudrot... Journal ? Bible ? Encyclopédie ?

J’ai toujours un grand plaisir à lire le journal communal de la commune de Caudrot qui tient à la fois du journal, de la bible et de l’encyclopédie ! ....

Caudrot... Journal ? Bible ? Encyclopédie ?


J’ai toujours un grand plaisir à lire le journal communal de la commune de Caudrot qui tient à la fois du journal, de la bible et de l’encyclopédie !
Grâce à un travail (titanesque) d’une équipe éditoriale active, on y apprend un tas de choses sur le monde communal, sur la vie associative, sur l’histoire de notre région et sur l’utilité réelle et concrète des communes. Il est la preuve vivante de l’efficacité de ces collectivités locales de proximité.
En un mot, il parle de la vie, de la vraie vie trop souvent absente des informations « politiques » locales ou nationales.  Ajoutons enfin qu’il propose, dates à l’appui des rencontres pour une participation active des citoyens...

J’ai donc le plaisir de le partager avec vous puisqu’il m’a délicatement été offert et qu’il est très enrichissant :

 




Commentaire (1 )


NETTE Roger le 29 fév à 10:33
Que dire sinon un grand merci pour tous ces compliments qui nous vont droit au coeur ! DIRECT !!! Ceci étant, c’est une récompense d’avoir la confiance de tous ceux qui nous lisent. Ce journal est loin d’être parfait mais nous nous employons à lui donner quelque chose de plus à chaque nouveau numéro. Pourvou que ça doure … Amitiés


Laisser un commentaire
Laisser un commentaire
07 FÉV
2016
 Fusion(s) pathétique(s)… suite…
Je vous faisais part dans un précédent billet de mes inquiétudes sur les fusions de communautés de communes à venir où plutôt sur l’absence d’un réel débat de fond...
Fusion(s) pathétique(s)… suite…


 

Je vous faisais part dans un précédent billet de mes inquiétudes sur les fusions de communautés de communes à venir où plutôt sur l’absence d’un réel débat de fond.

Aujourd’hui le fond est atteint… mais hélas toujours sans débat.

Si l’on en croit le journal Sud-Ouest, un Yalta vicinal et secret a eu lieu avec des élus locaux (qui ? quels élus ? PS ? Républicains ? de Saint Macaire, de Langon ? de La Réole…) pour partager/découper/charcuter la Communauté de Commune des Coteaux Macariens : SO 06 02 2016 CDC fusion

J’ai toujours dit qu’avant de se marier (fusionner), il fallait établir un contrat de mariage… là c’est mieux… on divorce et on se remarie sans être averti… enfin pas tous… car le marié semblait être au courant mais pas la mariée.

Heureux d’ailleurs les lecteurs de Sud-Ouest qui avaient déjà appris par la bouche du président de la communauté de communes de Langon qu’un découpage de leur communauté de commune allait avoir lieu… et qu’il était jugé comme une « nouvelle plutôt favorable » d’un point de vue financier pour le Langonnais car il allait aider cette nouvelle grande communauté à équilibrer son budget amputé par le poids de la zone de Mazères, la gare (de Langon) et le haut débit.
SO 0402 2016 voeux Langon

Mais que vont devenir les gares de la rive droite, le haut débit dans les petites communes du secteur macarien, la zone de Saint Martin de Sescas, les centres de loisirs, le maison de l’enfance et les Bleuets Macariens (partagés entre Saint Pierre d’Aurillac qui semble attribué à La Réole et Saint Macaire/Pian qui semble attribué à Langon)…l’histoire ne le dit pas. Quand au stade André Seyrac, aux vestiaires de Verdelais, à la maison de l’enfance de Saint Pierre, aux locaux de l’ex-communauté de communes, qui sera le nouveau propriétaire, qui gèrera demain ? ? Va-t-en savoir !

En tout cas, force est de constater qu’en deux ans le canton de Saint Macaire et la Communauté de Communes des Coteaux Macariens ont été rayés de la carte. La démocratie de proximité en prend un coup. La démocratie tout court aussi, car aucun élu ni aucun conseil municipal n’avait à ce jour proposé de découper en tranche leur communauté.



Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

L'almanach vicinal     clic sur image






Derniers commentaires

moni33 { Ah!!Au moins ce chien intelligent réfléchit à l'avenir des humains avec le futur code du... } - 07 sept, 20:22
Françoise Meynard { Eh bien , comme Léon, je suis songeuse... car le code du travail qui pour Léon pourrait... } - 04 sept, 19:14
Claude { Moi, j'ai bien réfléchi et depuis longtemps, le 12 septembre j'irai voir à Bordeaux si la... } - 04 sept, 10:56

Liens utiles

Météo locale
Vigicrues